Mali : la junte libère le président Ibrahima Boubacar Keita

0
Le président IBK.

Après  d’intenses négociations avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la junte a finalement accepté de libérer l’ex-président du Mali, Ibrahima Boubacar Keita.

L’ancien président est  actuellement  dans sa résidence de Sébénikoro où il est  sous surveillance des  officiers maliens. La CEDEAO  sous  la houlette de l’ex président  nigérian, Goodluck Jonathan,  a entamé depuis  la semaine dernière des négociations avec  les  putschistes pour une transition post-Ibrahim Boubacar Keita.

Malgré des discussions très avancées entre les deux camps notamment  ceux  du  président  Goodluck Jonathan et du colonel, Assimi Goïta , aucun accord n’a été signé. L’organisation régionale  a toutefois fait savoir que la libération d’IBK est un pas vers un consensus.

Les discussions sont serrées. La délégation de haut  niveau demande maintenant la mise en place d’une transition courte et la nomination d’un gouvernement civil.

Selon des sources internes, la CEDEAO ne demande plus le retour au pouvoir d’IBK comme l’exigeaient initialement les présidents Alpha Condé (Guinée) et Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)…

Réunis  dernièrement  en visioconférence extraordinaire, les chefs d’états  ont  pris 4 décisions. Il s’agit de la libération immédiate du président IBK  et de tous les officiels arrêtés,  de l’an suspension du Mali de toutes  les décisions de la CEDEAO, avec effet immédiat, de la fermeture de toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes  ainsi que l’arrêt de toutes les transactions commerciales.

La CEDEAO  a exhorté  les pays membres de l’union  à la mise en œuvre immédiate de l’ensemble des sanctions contre tous les militaires putschistes et leurs partenaires et collaborateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here