Bénin : Les prix à la consommation augmentent de 1% en juillet

0
Les prix à la consommation au Bénin ont connu une augmentation de 1,0% au terme du mois de juillet comparé au mois précédent, selon les données établies par l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE) du Bénin.

L’Indice harmonisé des prix à la consommation du mois sous revue s’est ainsi établi à 105,4 contre 104,4 au mois de juin. Selon l’INSAE, cet accroissement observé résulte essentiellement de la hausse des prix des produits des fonctions Transports  (+6,0%), Articles d’habillement et chaussures (+0,7%) et Produits alimentaires et boissons non alcoolisées  (+0,4%).

Par ailleurs, cette structure statistique du Bénin a relevé un certain nombre de groupes de produits dont les prix ont contribué à cette hausse. C’est le cas des céréales non transformées  (+6,2%), due à l’épuisement des stocks du maïs séché de la campagne agricole précédente en cette période de grande soudure.

Il en est de même de la hausse de 7,6% des poissons et autres produits séchés ou fumés  liée à la saison pluvieuse qui n’a pas été favorable aussi bien à la pêche et au fumage des poissons.

Les produits à  base de tubercules ont vu leur prix hausser de 8,5%, en raison d’une baisse de production du gari notamment liée à la rareté des tubercules en période de grande soudure.

De leur côté, les prix des carburants et lubrifiants ont augmenté de 3,6% à cause de la hausse du prix de l’essence kpayo (essence de contrebande en provenance du Nigéria). Il en est de même du transport routier de passagers  (+9,2%), liée au respect des mesures barrières dans le transport commun qui a eu pour conséquence la hausse des tarifs.

Les prix des chaussures diverses ont aussi enregistré une hausse de 2,8% du fait de la révision des tarifs au cordon douanier au titre de la loi des finances de 2020.

L’évolution des prix de ces groupes de produits a été modérée par le repli des ceux d’autres groupes de produits. C’est ainsi que les prix des légumes se sont réduit de 6,7% en raison de la disponibilité de la tomate fraiche. De leur côté, les prix des fruits se sont rabaissés de 4,4% à cause de la saison des agrumes notamment l’orange et le citron.

Par rapport à juin 2019, la variation de l’IHPC est de +4,0% contre +3,8% le mois précédent.

En variation mensuelle, les prix des  produits énergétiques  et hors produits frais et hors énergie  ont augmenté respectivement de 2,2% et 1,2% alors que ceux des  produits frais  ont baissé de 0,7%.

Mais en glissement annuel, les prix des  hors produits frais et hors énergie  et des  produits énergétiques  ont augmenté respectivement de 4,9% et 7,1% alors que ceux des  produits frais  ont baissé de 1,4%.

Sur la base de l’origine des produits, l’INSAE indique qu’en variation mensuelle, les prix  des  produits importés  et ceux des produits locaux  ont augmenté respectivement de 0,6% et 0,8%. Mais en glissement annuel, ces prix ont augmenté respectivement de 1,9% et 4,1%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here