SecteursCommoditiesBénin : Les prix à la consommation augmentent de...

Bénin : Les prix à la consommation augmentent de 1% en juillet

-

Les prix à la consommation au Bénin ont connu une augmentation de 1,0% au terme du mois de juillet comparé au mois précédent, selon les données établies par l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE) du Bénin.

L’Indice harmonisé des prix à la consommation du mois sous revue s’est ainsi établi à 105,4 contre 104,4 au mois de juin. Selon l’INSAE, cet accroissement observé résulte essentiellement de la hausse des prix des produits des fonctions Transports  (+6,0%), Articles d’habillement et chaussures (+0,7%) et Produits alimentaires et boissons non alcoolisées  (+0,4%).

Par ailleurs, cette structure statistique du Bénin a relevé un certain nombre de groupes de produits dont les prix ont contribué à cette hausse. C’est le cas des céréales non transformées  (+6,2%), due à l’épuisement des stocks du maïs séché de la campagne agricole précédente en cette période de grande soudure.

Il en est de même de la hausse de 7,6% des poissons et autres produits séchés ou fumés  liée à la saison pluvieuse qui n’a pas été favorable aussi bien à la pêche et au fumage des poissons.

Les produits à  base de tubercules ont vu leur prix hausser de 8,5%, en raison d’une baisse de production du gari notamment liée à la rareté des tubercules en période de grande soudure.

De leur côté, les prix des carburants et lubrifiants ont augmenté de 3,6% à cause de la hausse du prix de l’essence kpayo (essence de contrebande en provenance du Nigéria). Il en est de même du transport routier de passagers  (+9,2%), liée au respect des mesures barrières dans le transport commun qui a eu pour conséquence la hausse des tarifs.

Les prix des chaussures diverses ont aussi enregistré une hausse de 2,8% du fait de la révision des tarifs au cordon douanier au titre de la loi des finances de 2020.

L’évolution des prix de ces groupes de produits a été modérée par le repli des ceux d’autres groupes de produits. C’est ainsi que les prix des légumes se sont réduit de 6,7% en raison de la disponibilité de la tomate fraiche. De leur côté, les prix des fruits se sont rabaissés de 4,4% à cause de la saison des agrumes notamment l’orange et le citron.

Par rapport à juin 2019, la variation de l’IHPC est de +4,0% contre +3,8% le mois précédent.

En variation mensuelle, les prix des  produits énergétiques  et hors produits frais et hors énergie  ont augmenté respectivement de 2,2% et 1,2% alors que ceux des  produits frais  ont baissé de 0,7%.

Mais en glissement annuel, les prix des  hors produits frais et hors énergie  et des  produits énergétiques  ont augmenté respectivement de 4,9% et 7,1% alors que ceux des  produits frais  ont baissé de 1,4%.

Sur la base de l’origine des produits, l’INSAE indique qu’en variation mensuelle, les prix  des  produits importés  et ceux des produits locaux  ont augmenté respectivement de 0,6% et 0,8%. Mais en glissement annuel, ces prix ont augmenté respectivement de 1,9% et 4,1%.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X