Covid-19: le top10 Africain progresse deux fois plus vite que le reste du monde

1
Difficile de porter un masque pour le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, très critiqué pour sa gestion de la pandémie.

Entre le 27 juin et le 2 août 2020, les 10 pays africains les plus touchés par la pandémie coronavirus ont vu, à quelques exceptions près, leurs chiffres littéralement exploser.

L’Afrique du Sud qui comptait 124 590 cas positifs et 2 340 décès au 27 juin dernier a vu le nombre de cas passer à 511 485 pour 8 366 décès au dimanche 2 août dernier. Inquiétant ? Trop rapide ? Les chiffres sont en tout cas alarmants, tout relatifs qu’ils sont. Ainsi, le nombre d’infections a augmenté de 310% dans la nation arc-en-ciel et celui des décès, de 257%.

Dans le monde, l’on comptait au 2 août, quelque 17 965 128 cas de covid-19 dont 689 370 décès. Par rapport à la date du 27 juin, le nombre de cas est en augmentation de 80% et celui des décès en augmentation de 39,5% dans le monde. En comparaison, l’Afrique, qui enregistrait 944 450 cas dont 19 920 décès, dimanche 2 août, a vu sa progression sur la période évoluer au rythme de 162,7% sur le nombre des nouvelles infections et de 114,5% sur le nombre de décès.

Bien que ne représentant que 5% des cas recensés dans le monde et 2,8% des décès pour un poids démographique évalué à 17% de la population mondiale, l’Afrique doit demeurer vigilante sur ces tendances qui dénotent d’une accélération de la pandémie, voire d’un risque de perte de contrôle en Afrique du Sud. L’une des particularités du continent est de présenter un taux de létalité faible, soit de 2,1% contre 3,8% dans le monde.

Deuxième pays africain le plus touché par la pandémie du nouveau coronavirus, l’Egypte se rapproche rapidement des 100 000 cas (94 483 cas exactement), 42 455 guérisons et 4865 décès. Le pays des Pharaons a vu son nombre de cas augmenter de 50,5% et celui des décès de 85,6%.

Le Nigeria affiche quant à lui 43 841 cas, 20 308 guérisons et 888 décès, en progression de 88% des nouvelles infections et de 60% des décès. Le Ghana qui avait été l’un des premiers pays à déconfiner présente 37 014 cas positifs et 182 décès, soit une augmentation de 133% des infections et 77% de celui des décès.

L’Algérie qui comptait 31 465 cas et 1231 décès au 2 août, enregistre une progression de 148% du nombre de nouvelles infections et une augmentation de 39% du nombre de décès depuis la fin juin. Le Maroc arrive désormais en sixième position, supplantant le Cameroun avec 25 537 cas et 382 décès, au terme d’une progression de 119,5% de nouvelles infections et une augmentation de 75,2% des décès.

En Afrique Centrale, le Cameroun, septième du top ten africain, recense 17 255 cas et 387 décès, soit une progression de 37% des nouvelles infections et de 23,6% du nombre de décès. En huitième position, le Soudan présente 11 738 cas et 752 décès, soit une progression de 26,8% des nouvelles infections et une augmentation de 31,4% des décès.

En neuvième position, la Côte d’Ivoire présente 16 182 cas et 102 décès, soit une progression de 85% des nouvelles infections et 59,3% des décès. En dixième position, le Sénégal présente 10 344 cas et 209 décès, soit une progression de 18,3% des nouvelles infections et de 113% du nombre de décès. Premier pays immédiat après le top ten, la République Démocratique du Congo (RDC), avec 9 115 cas confirmés et 215 décès, est en progression de 39% des nouvelles infections et une augmentation de 119% du nombre de décès.

1 COMMENTAIRE

  1. Et encore les chiffres au Sénégal sont largement sous estimés comme partout en Afrique !!! Et les dépistages ridiculement peut nombreux comme partout en Afrique.
    Il faut multiplier les chiffres par 8.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here