Assemblées annuelles BM/FMI : le Caucus africain se concerte

0
lamine Ousmane Mey, président du Caucus africain 2020 du Groupe de la Banque mondiale et du FMI.

La réunion du Caucus africain des Gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international annoncée le 6 août 2020 à Yaoundé. 

Dans la perspective des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI), une réunion du Caucus africain est prévue jeudi prochain, où environ 250 délégués d’Afrique ainsi que du FMI et du Groupe de la Banque mondiale participeront au débat en visioconférence à cause de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Le thème de cette réunion « Protéger le capital humain de l’Afrique face à la COVID-19 : sauver des vies, préserver le bien-être, sauvegarder la productivité et l’emploi. » s’inscrit en droite ligne de cette actualité sanitaire qui impacte sur l’outil de production.


Aussi, les échanges de vues permettront-ils de définir la vision et l’ambition pour l’Afrique de construire et de renforcer la résilience aux chocs futurs à mesure que la région se relève de la pandémie de COVID-19. Ce qui devrait amener les Gouverneurs à examiner également le Mémorandum du Caucus africain 2020 qui sera présenté aux dirigeants des institutions de Bretton Woods en octobre prochain lors des Assemblées annuelles du FMI et du Groupe de la Banque mondiale.
« Le fait d’accueillir la réunion du Caucus africain sur la COVID-19 confirme l’engagement des gouvernements africains à mettre en œuvre des programmes sur la crise et la prévention de manière efficace et efficiente, afin qu’ils puissent se relever complètement de la pandémie », a déclaré le ministre Alamine Ousmane Mey, président du Caucus africain 2020 du Groupe de la Banque mondiale et du FMI, ajoutant que « cela offre également au Cameroun l’occasion de partager son expérience et d’apprendre des autres pays sur les meilleures pratiques de gestion et de prévention ». 
Sur la base du chronogramme validé, les discussions seront axées sur l’efficacité de l’aide pendant la pandémie ; l’accroissement de la prestation de services dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau, de la protection sociale et de l’économie numérique ; les politiques macro-budgétaires et la gouvernance et les marchés, le secteur privé et les emplois.
A la suite du discours liminaire du Premier ministre Joseph Dion Ngute, des intervenants qui se recrutent dans les hauts milieux de la finance internationale feront des communications axées essentiellement sur les réponses du FMI de la BM à la pandémie de COVID-19 ainsi que sur leurs plans de relance. 
Créé en 1963, le « Caucus africain » a été mis en place dans le but de faire entendre davantage la voix des Gouverneurs africains au sein des deux institutions de Bretton Woods sur les questions de développement intéressant l’Afrique. L’adhésion est ouverte à tous les pays africains membres du FMI et du Groupe de la Banque mondiale. Actuellement, les 54 pays du continent africain en sont membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here