Le PIB des Etats-Unis d’Amérique accuse une baisse historique de 32,9%

0

Les Etats Unis accusent une chute de 32,9% du Produit intérieur brut(Pib) au deuxième trimestre de l’année, sous les effets de la pandémie de Covid-19, selon une première estimation publiée, jeudi 30 juillet, par la département du Commerce. Cette contraction est la plus importante jamais enregistrée depuis 1947, année lors de laquelle cette statistique a été introduite par le gouvernement. Les économistes attendaient en moyenne une contraction de 34,1% après un recul du PIB de 5 % au premier trimestre.

Sur les antennes de Radio France internationale (Rfi), Sylvie Matelly, économiste spécialiste des États-Unis et directrice adjointe de l’Iris affirme que la capacité de l’économie américaine à se ressaisir va être durement affectée. Surtout que «le plan de relance qannoncé par le président Donald Trump est bloqué depuis deux mois et demi par des sénateurs conservateurs qui ne comprennent pas pourquoi on distribue de l’argent aux chômeurs et aux entreprises qui sont en difficulté. la confiance va encore s’effondrer aux États-Unis et avec elle les bourses et probablement la croissance économique», dit-elle.

Cette atmosphère morose marquée par la hausse du chômage et la fermeture de plusieurs commerces et la restriction des voyages, a fait dissiper l’optimisme de mai et juin, à cause des violences dans plusieurs Etats consécutives à la mort de George Floyd. Si bien que, selon Sylvie Matelly, il se murmure que «la Chine risque de gagner la partie et risque de rattrapper les Etats Unis, dont l’économie est dans une situation dramatique». En outre, les dépenses de consommation ont chuté de 34,5%.Les exportations ont, elles, connu une chute de 64,1 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here