Journée de la femme africaine

0
YENNENGA, Reine, guerrière, politique, fondatrice du royaume Mossi et emblème nationale du Burkina Faso.

A l’occasion de la “Journée de la femme africaine” célébrée tous les 31 juillets, en mémoire du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes (PAWO en anglais) tenu à Dakar, au Sénégal, le 31 juillet 1974, Financial Afrik donne la parole à des femmes appartenant à des horizons différents pour partager leurs réflexions sur un monde en mouvement où la question des droits de la femme, constamment rappelée, connaît des avancées certaines en Afrique sans être révolutionnaires. En Afrique sub-saharienne en particulier, 22,3% des parlementaires sont des femmes en 2015, contre 8% en 1995. Dans le domaine de l’agriculture, 40% des travaux agricoles sont entrepris par des femmes, mais elles produisent 80% des denrées alimentaires dans les ménages.

Bien avant la réunion de Dakar de 1974, il faut le rappeler, la “Conférence des Femmes Africaines” (CFA) avait vu le jour le 31 juillet 1962 à Dar es Salaam (Tanzanie). La journée de la femme a donc 58 ans. Un âge de maturité dans un continent qui détient avec 27 % d’entrepreneures, le record du monde de l’entrepreneuriat féminin. Il y a des avancées en dépit du fait que les conseils d’administration des banques et des compagnies d’assurance restent largement réservés aux hommes. Bonne fête des femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here