Afrique de l’ouest : La Banque mondiale décaisse 300 millions de dollars pour la réalisation d’un marché régional de l’électricité

0
Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et centrale.

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, ce mercredi 29 juillet, l’octroi d’une enveloppe de crédits et de dons d’un montant total de 300 millions de dollars afin de soutenir des réformes qui favoriseront les échanges transfrontaliers d’électricité en Afrique de l’Ouest.

Ce financement, issu du guichet de  l’Association internationale de développement (IDA) prend en compte le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Libéria, le Mali et la Sierra Leone. Inscrit dans le Programme de financement à l’appui des politiques de développement pour le commerce régional de l’énergie en Afrique de l’Ouest, ce projet  a pour objectif de lever les obstacles aux échanges d’électricité, avec à la clé des tarifs plus bas pour les consommateurs, une compétitivité accrue pour les entreprises et un approvisionnement plus résilient et fiable. Car, seulement 50 % de la population en Afrique de l’Ouest a accès à l’électricité avec aussi ce qu’il convient de noter comme dysfonctionnements des réseaux, la difficile fiabilité des services et des coupures qui atteignent en moyenne 44 heures par mois.

« L’Afrique de l’Ouest possède un immense potentiel dans la production d’énergie propre et verte, dont les pays peuvent tirer parti, en s’unissant, pour fournir à leurs habitants une électricité meilleur marché et favoriser la création d’emplois. Le système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain a posé un jalon essentiel en reliant les réseaux nationaux, et le temps est venu à présent de concrétiser tous les atouts du marché régional de l’électricité », a indiqué Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et centrale.

Selon lui, la mise en place de politiques coordonnées, conjuguées à des institutions efficaces et des cadres réglementaires adaptés, permettra d’améliorer la confiance dans le fonctionnement du commerce d’électricité en Afrique de l’Ouest et d’accéder à une ère nouvelle placée sous le signe d’une énergie fiable et abordable. ».

Le président de la Commission de la Cedeao, Jean Claude Brou fait  remarquer que ce  programme jouera un rôle fondamental pour la réalisation des objectifs de marché régional de l’énergie. « Je tiens à remercier la Banque mondiale pour son soutien. Le système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain va continuer à progresser et s’attacher, grâce à ce soutien, à aider ses pays membres à collaborer et coordonner les réformes nécessaires pour développer le commerce régional de l’électricité et avoir ainsi accès à un approvisionnement plus abordable et plus fiable», ajoute-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here