Au Mali, les banques ferment face au risque de pillage

3
Les banques prudentes devant la montée des tensions au Mali.

L’Association des  banques et établissement  financiers du Mali (APBEF) a pris la décision, le 12 juillet 2020, de fermer les établissements bancaires ce lundi pour éviter les pillages. La décision découle de la situation socio-politique du pays marquée par une série de manifestations depuis le 5 juin et un dérapage relevé  le 10 juillet dernier avec le saccage des biens publics et privés et la mise à sac de certaines stations de distribution des produits pétroliers. 

Selon des sources hospitalières, les  affrontements  de ce weekend ont fait plus 10 morts,  du côté des manifestants et une centaine de blessé. Les manifestants qui exigent la démission du président IBK ont décrété une opération de désobeïssance civile jusqu’à nouvel ordre. Face à la montée de la tension, les banquiers ont opté pour la sécurité et la prudence.

Présidée depuis mars 2019 par Bréhima Amadou HAIDARA, Administrateur, directeur général de la Banque de Développement du Mali (BDM), l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Mali regroupe quatorze (14) banques et trois (3) établissements financiers.

3 Commentaires

  1. Les Actes de vandalisme ne sont pas les biens venus au Mali. Car on assiste à une infiltration généralisée des Bandits de toutes sortes.
    Mais le Pouvoir actuel était comme ça dans le temps avec les Madames Sy Kadiatou SOW tout juste avant la chute du Général Moussa TRAORÉ.
    Moi je veux dire qu’il faut les Autorités au Pouvoir cessent de nourrir les FLÉAUX. Vraiment. Vous savez dans un Pays comme le Mali; dès qu’on parle de Désobéissance civile, 98 % des Maliens apprécient très mal le mot “Désobéissance civile ” mais c’est vrai. Ce cafouillage n’a pas débuté aujourd’hui. Évitons d’employer ce terme au Mali. Même le Pouvoir a utilisé ce terme juste avant la chute du Général Moussa TRAORÉ. Il faut qu’on soit très clair, concret et rationnel avec nous mêmes. Que Dieu sauve notre MALI Amen AMINE YARABI. Merci beaucoup.

  2. Mais es ce que en tant que journaliste, vous pouvez vous permettre de parlé d la situation sociopolitique du Mali et d’afficher les couleurs de l’azawad. Franchement je me demande où vas le monde, reste derrière des ordinateurs et diviser les peuples qui ont tjr vécu ensemble.

  3. Essayer de montrer une nouvelle image qui n’est pas un drapeau des séparatistes car ce drapeau ne représente ni le Mali ni même une seule partie de son territoire !
    Tchip

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here