Afrique centrale : 155 milliards de FCFA de la BDEAC pour 13 projets de développement

0
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale met l’accent sur des projets structurants dont la portée communautaire a pour objectif d’accentuer l’intégration sous-régionale.

Le renforcement de l’intégration sous-régionale à travers les projets structurants a dominé les assises de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) réunie à Brazzaville, au Congo, le 10 juillet 2020 dans le cadre de sa première session ordinaire de l’année.

En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie du Coronavirus, cette session qui s’est déroulée en visio-conférence a examiné les comptes clos au 31 décembre 2019, le rapport annuel d’activités de l’exercice écoulé, les dossiers de prêts en faveur des secteurs publics et privés et plusieurs textes liés à la politique environnementale et sociale de la Banque, le Règlement financier et le Document de stratégie d’intervention pays (DSIP).

Malgré un contexte économique difficile, les principaux indicateurs de la BDEAC sont en hausse, avec notamment un Résultat net bénéficiaire (RNB) de 15 245 milliards de FCFA contre 11 530 milliards de FCFA en 2018, ce qui représente une hausse de 32%.

Pendant la période considérée, le Produit net bancaire (PNB) a connu une hausse de 4% pour s’établir à 20 156 milliards de FCFA contre 19 401 milliards de FCFA au titre de l’exercice écoulé, tandis que le Total du bilan s’établit à 459 879 milliards de FCFA contre 428 639 milliards de FCFA l’exercice précédent, soit un accroissement de 7%.

« Le Conseil d’Administration s’est félicité de la qualité de la gestion de la Banque qui se traduit par l’amélioration substantielle de tous ses agrégats financiers. En succédant à un exercice 2018 au cours duquel la Banque avait enregistré une forte expansion de ses activités matérialisée par les bons résultats obtenus en matière de financement de projets, le dernier exercice clos 2019 apparait comme celui qui permet de consolider les jalons posés en 2018. La BDEAC s’inscrit résolument dans la réalisation de son ambition d’être un « Partenaire de Référence pour le Développement Humain et l’Intégration Régionale » en Afrique Centrale », précise un communiqué.

Le Conseil a approuvé 13 propositions de financement de projets dans les secteurs de la santé, l’eau et l’assainissement, l’agro-industrie, les transports et la finance pour un montant global de plus de FCFA 155 milliards.

Des accordés particulièrement en soutien aux Etats dans la lutte contre la COVID-19 mais également en faveur des projets de développement qui seront mis en œuvre au Cameroun, Congo, Gabon et Tchad. En cette période de crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19, la moitié de ces dossiers concernent le domaine de la santé en vue d’accompagner les pays dans la mise en œuvre de leur plan de riposte.

Abordant les différents textes, les Administrateurs ont approuvé la politique environnementale et sociale de la Banque, et le nouveau règlement financier, l’adoption de ces textes s’inscrivant dans la continuité des réformes engagées depuis 2017 en vue d’arrimer la BDEAC aux standards internationaux.

Par ailleurs, le Conseil a noté avec « satisfaction » l’entrée du Fonds de Solidarité Africain (FSA) dans le Capital de la Banque de même qu’il a encouragé les actions entreprises pour mobiliser les ressources nécessaires au financement des projets structurants de la Sous-région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here