Duel serré entre égyptiens, marocains et algériens dans le classement des milliardaires (Forbes)

1
Mohamed Mansour, l'un des trois frères aux commandes du Groupe Mansour. Les sociétés du Groupe ont contribué à hauteur de 11 millions de dollars pour aider à lutter contre Covid-19.

Le classement des 100 fortunes familiales du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord du magazine américain Forbes présente 10 groupes nord-africains: 4 marocains, 3 égyptiens et 3 algériens.


Le classement général de ces 100 fortunes du Moyen-Orient est dominé par le groupe égyptien Mansour Group, présent dans 100 pays et couvrant six secteurs dont l’automobile (l’un des premiers distributeurs de General Motors et Caterpillar dans le monde), la finance, la restauration (100 enseignes MccDonald à son actif) et le capital investissement à travers le fonds Man Capital, investisseur avisé dans Facebook et Uber. Les frères Yasseen, Mohammed et Youssef Mansour ont une fortune cumulée de 7,4 milliardaires de dollars.

Autre nord-africain à l’honneur, le groupe Cevital (voir l’interview réalisé sur Financial Afrik en mai 2018), classé au 22 ème rang. Première entreprise privée d’Algérie, fondée par le milliardaire Issad Rebrab , Cevital possède la plus grande raffinerie de sucre au monde, avec une capacité de production annuelle de deux millions de tonnes et la plus grande raffinerie de pétrole en Afrique, qui produit 570 000 tonnes par an. Au cours de la dernière décennie, le groupe Cevital, qui compte 26 filiales sur trois continents, a élargi son portefeuille mondial, notamment en Europe, avec l’acquisition de Brandt, fabricant français d’appareils électroménagers et des aciéristes italiens Luccini. le groupe Rebrab est classé 426 ème sur la liste 2020 des milliardaires mondiaux de Forbes, avec une valeur nette de 4,2 milliards de dollars.

A la tête du groupe Akwa, 25 ème du classement des fortunes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), le ministre marocain de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, poursuit une saga familiale qui a commencé à la fin des années 50. Créé en 1959, le Groupe possède l’une des plus grandes capacités de stockage de gaz au Maroc. Avec une flotte de 23 millions de bouteilles, la filiale Afriquia Gaz distribue six marques: Afriquia Gaz, Tissir Gaz, Ultra Gaz, Camping Gaz, National Gaz et Butafric. La division des lubrifiants et des carburants produit et distribue des carburants et des lubrifiants depuis l’importation, la logistique et le transport jusqu’à la distribution aux clients. Afriquia Gaz détient plus de 46% de parts de marché dans la distribution de produits pétroliers et gaziers.

En quatrième position de la zone Afrique du Nord, pointe Othman Benjelloun, crédité de 1 milliard de dollars, 38 ème fortune de la Zone MENA et 2179 ème fortune mondiale. Fondateur de la holding FinanceCom, qui détient notamment le groupe BMCE Bank Of Africa, la compagnie d’assurance RMA et, entre autres, la joint-venture Orange Maroc, le banquier, entré dans le secteur en 1995 à la faveur de la privatisation d’une institution publique, est engagé dans un projet de construction de la tour Mohammed VI à Rabat, 55 étages, pour un investissement de 500 millions de dollars, devant apporter le couronnement à un groupe qui s’étend aujourd’hui de la Méditerranée à l’Océan indien.

L’égyptien Mohamed Morshedy a fondé Memaar Al Morshedy au début des années 80. Aujourd’hui 55 ème fortune de la zone MENA, l’entreprise est sur le point de construire le plus grand projet résidentiel du monde au Caire, Skyline, pour un investissement de 550 millions de dollars. Skyline comprendra 13 500 appartements. Plus de 3000 unités ont déjà été vendues pour une valeur totale de 176 millions de dollars jusqu’à la mi-2019. Les autres marques résidentielles du promoteur en Égypte comprennent Degla Palms, un projet de logements abordables, et Degla Landmark, un complexe résidentiel et commercial.

Le groupe égyptien Elaraby, classé au 68 ème rang, a été fondé en 1964 par trois frères, Mahmoud, Mohamed et AbdelGayed Elaraby, qui ont ouvert une quincaillerie au Caire vendant des fournitures scolaires et des jouets pour enfants. Aujourd’hui, le Groupe Elaraby fabrique et commercialise des produits d’ingénierie et exploite huit sociétés commerciales, industrielles et de services, deux complexes industriels et 16 usines. Mahmoud, président du groupe, a reçu l’Ordre du soleil levant de l’empereur du Japon pour ses relations commerciales de quatre décennies avec le pays.

Le groupe marocain Diana Holding, 83 ème de la zone MENA, a été fondé par Brahim Zniber au Maroc en 1956. L’entreprise couvre des domaines d’activité comprenant l’agriculture, l’oléiculture, l’aviculture, le commerce et la distribution. Son secteur oléicole s’étend sur 1 000 hectares d’oliveraies avec une production annuelle de 500 tonnes d’huile d’olive extra vierge. Sous son segment agricole, se trouve une plateforme de compostage qui a une capacité de production de 10 000 tonnes par an. L’épouse du fondateur, Rita Maria Zniber, préside la société.

Le groupe marocain Holmarcom, 88 ème de la zone MENA, a été fondé en 1978 par Abdelkader Bensalah. Ses activités sont la finance, l’immobilier, l’agro-industrie, la distribution et la logistique. Holmarcom compte deux sociétés cotées à la Bourse de Casablanca: Les Eaux Minérales d’Oulmès et Atlanta Assurances. Basée à Casablanca, Holmarcom est présente au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Bénin. Le président Mohamed Hassan Bensalah a été honoré Chevalier de l’Ordre du Trône du Maroc (Wissam Al Arch) par le roi Mohammed VI, en 2004.

L’algérien Groupe Benhamadi, 92 ème du classement, est une société holding de la famille Benhamadi. L’histoire des affaires de la famille Benhamadi est née d’une petite entreprise commerciale qu’El Hadj Mohamed Taher Benhamadi, le patriarche de la famille, avait créée. La plus grande entreprise du groupe est le groupe Condor, qui fabrique et distribue des équipements électroniques, des appareils électroménagers, des ordinateurs, des produits agroalimentaires, des emballages et des matériaux de construction. Le groupe a également des investissements dans la construction, l’hôtellerie et l’agriculture. Le président Abderrahmane Benhamadi a été professeur d’université avant de rejoindre l’entreprise familiale à plein temps.

Le groupe algérien Mehri Groupe, 100 ème du classement MENA, est détenu par l’homme d’affaires algérien Djilali Mehri, avec des opérations dans le commerce, l’immobilier, le tourisme, l’hôtellerie, l’agriculture et la fabrication. Le Groupe Mehri contrôle l’Atlas Bottling Corporation, le seul embouteilleur de produits Pepsi en Algérie. Le conglomérat possède certains des meilleurs hôtels de luxe en Algérie, dont le Royal Hotel, La Gazelle d’Or et La Coupole. Les autres marques internationales de son portefeuille sont Accor, Rolls Royce et BMW. Djilali Mehri, actif en Algérie depuis 1962, a également créé le “Groupe d’investisseurs d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient” dont il est le principal actionnaire.

Ce classement offre plus d’un enseignement sur la solidité du business familial à condition qu’il soit construit sur des bases pérennes favorisant la transmission inter-générationnelle comme c’est le cas du groupe égyptien Mansour, fondé en 1952, et qui domine une région où la plupart des milliardaires, originaires en général de l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes-Unis, se sont constitués autour des puits de pétrole avant de se diversifier vers la finance et la grande distribution.

1 COMMENTAIRE

  1. ces pseudos hommes d’affaires de la dernière pluie sont que des escrocs.
    en Afrique du Nord, aucun homme d’affaires véreux n’a été traduit devant une cour pour vérifier l’origine de sa fortune douteuse.
    et cessez de glorifier des voyous, vous prenez les gens pour des idiots.
    au moins trois à quatre générations pour devenir un homme d’affaires avec l’argent licite
    comme en Algérie les hommes d’affaires de la promotion 1990, du drame algérien durant la décennie sanglante des années 1990, ils ont profité corruption, escroquerie des banques nationales, vol des richesses du peuple algérien durant l’agonie des pauvres algériens innocents victimes du terrorisme et des escadrons de la mort, hommes,, femmes, enfants.. égorgés comme des moutons plus de 250,000 morts, avec la complicité des banques étrangères surtout des néo colonialistes français.
    laissez tomber ce rabotage d’hommes d’affaires véreux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here