France – Turquie : Erdogan répond à Macron

1

Situation ubuesque en Libye où la France, membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU, supporte le camp du maréchal Khalifa Haftar opposé au Gouvernement d’Union Nationale (GNA) reconnu par l’ONU. Pendant ce temps, la Turquie apporte son soutient au dit gouvernement et parvient directement et indirectement à repousser les troupes de Maréchal qui étaient parvenues jusqu’aux portes de Tripoli fort des soutiens d’un axe sunnite allant de l’Arabie Saoudite à l’Egypte en passant par les Émirats Arabes Unis. 

C’est dans ce contexte que Emmanuel Macron a critiqué Ankara : “Je considère aujourd’hui que la Turquie joue en Libye un jeu dangereux et contrevient à tous ses engagements pris lors de la conférence de Berlin”, a-t-il lancé à l’issue d’un entretien avec son homologue tunisien Kais Saied à la présidence française. 

Le porte-parole présidentiel turc a une toute autre vision: “En Libye nous soutenons le gouvernement légitime et le gouvernement français soutient un chef de guerre illégitime et met ainsi en danger la sécurité de l’Otan, la sécurité en Méditerranée, la sécurité en Afrique du nord et la stabilité en Libye”, a-t-il dit.

“Malgré tout cela, ils (les responsables français) continuent de nous critiquer. Mais nous travaillons avec les acteurs légitimes et c’est la France qui travaille avec les mauvais acteurs et les éléments illégitimes tout en nous pointant du doigt. Cela n’a aucun sens”

Le risque d’embrasement est bien réel alors que la Turquie tente un rapprochement avec Moscou. Samedi 20 juin, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a averti que toute avancée du GNA vers Syrte pourrait entraîner une intervention “directe” du Caire. Le GNA, reconnu par l’ONU, a dénoncé une déclaration de guerre ».

En position de force, le GNA (le gouvernement d’Union nationale à Tripoli) estime que toutes les parties doivent retourner à leurs positions de 2015 lorsque l’accord politique libyen de Skhirat (au Maroc) a été signé.  Ce qui veut dire aux yeux de la Turquie que les forces de Haftar doivent se retirer de Syrte et d’al-Joufra”, plus au sud, a-t-il ajouté. Cette crise libyenne voit des membres de l’OTAN en quasi-affrontement militaire. De quoi valider la thèse de la mort cérébrale de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord avancée ces derniers jours par Emmanuel Macron.

1 COMMENTAIRE

  1. c’est la France qui détruit la Libye, la France responsable du chaos libyen et la région des pays Sahel pour défendre les sociétés françaises total….
    aujourd’hui la France n’a aucun rôle à jouer en Libye.
    quelle hypocrisie.
    l’hypocrisie s’habille les vêtements d’autrui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here