Cameroun-Tchad : 385 millions de dollars de la Banque mondiale pour l’interconnexion électrique

0

Ledit financement apportera un coup d’accélérateur au projet d’interconnexions électriques entre les deux pays qui bénéficie également d’un appui budgétaire d’autres bailleurs de fonds.

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 juin 2020, un financement de 385 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) pour l’interconnexion électrique régionale et le renforcement de l’approvisionnement en énergie électrique du Cameroun et du Tchad.  

Cette interconnexion électrique qui vise à relier les réseaux électriques entre les deux pays voisins devrait à terme, accroître notamment l’accès à l’électricité à Ndjaména, la capitale et d’autres villes du Tchad.

« L’opération approuvée aujourd’hui est considérée par les deux pays comme un projet prioritaire qui leur permettra de relever les principaux défis auxquels sont confrontés leurs secteurs énergétiques respectifs. Elle assurera le financement de la première structure d’interconnexion haute tension d’Afrique centrale, mettant ainsi les sources d’énergie électrique propre du sud du Cameroun à la portée du nord du pays et du Tchad, et assurant ainsi à des millions d’habitants de ces deux pays un accès à une électricité fiable et abordable », rapporte un communiqué de la Banque mondiale.

Le projet indique-t-on contribue par ailleurs aux efforts déployés par l’Alliance Sahel pour accélérer le développement et s’attaquer aux causes de fragilité dans la région du lac Tchad, ce qui laisse croire que les retombées iront au-delà du Cameroun et du Tchad, puisque d’autres pays pourraient tirer profit du commerce de l’électricité et œuvrer en faveur de l’intégration régionale des réseaux d’énergie électrique.

« Le renforcement de l’interconnexion électrique régionale est particulièrement important pour la croissance, la création d’emplois et la transformation économique. Le nouveau projet va démontrer clairement les avantages économiques de l’intégration régionale, mais il jouera aussi un rôle crucial dans l’amélioration de l’accès à l’électricité pour des populations qui comptent parmi les plus pauvres du continent, contribuant ainsi à réduire les inégalités », a expliqué Deborah Wetzel, directrice de l’intégration régionale pour l’Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à la Banque mondiale

Au-delà de soutenir des stratégies nationales de développement énergétique du Cameroun et du Tchad, ce projet s’inscrit en droite ligne de la stratégie d’appui à l’intégration et à la coopération régionales poursuivie par le Groupe de la Banque mondiale visant notamment à établir les bases de la mise en place de pools énergétiques qui reposent sur des systèmes d’interconnexion transfrontaliers.

En plus de la Banque mondiale, d’autres partenaires au développement à l’instar de la Banque africaine de développement (BAD) – qui a récemment débloqué 148 milliards de FCFA – participent au financement du projet d’interconnexions électriques entre les deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here