L’OCDE est décidément pessimiste. Dans ses perspectives économiques publiées mercredi 10 juin, l’organisation de la coopération économique qui regroupe les pays riches présente un scénario optimiste et un scénario pessimiste qui se recoupent tous les deux par l’ampleur des récessions, jamais vues depuis un siècle.

Dans le scénario dit optimiste, l’OCDE prévoit une récession mondiale de 6 % pour 2020 si la pandémie de Covid-19 « reste sous contrôle ». Dans le scénario catastrophe, la récession atteindrait 7,6 % , ce qui est à craindre en cas de deuxième vague. Pour 2021, l’Organisation de la coopération et du développement économiques anticipe un fort rebond dans le premier cas avec une croissance de 5,2 %, rebond qui serait limité à 2,8 % en cas de deuxième vague.

Si le premier scénario, optimiste, arrivait à se réaliser, la zone OCDE verra son taux de chômage passer de 5.4 % en 2019 à 9.2% en 2020. Si le deuxième scénario s’imposait, l’OCDE prévoit donc une chute de la production économique mondiale de 7.6% cette année suivie d’un redressement de 2.8% en 2021. Dans la zone euro, les prévisions démontrent une chute du PIB de 11,5% en 2020. Il sera en baisse de 8.5% aux États-Unis et de 7.3 % au Japon.

Du reste, le rapport prévoit une chute du PIB de 9% dans la zone euro, de 7.3% aux États-Unis et 6% au Japon. Parallèlement, la croissance dans les économies émergentes, telles que le Brésil, la Russie et l’Afrique du Sud, pourrait plonger de 9.1%, 10% et 8.2% respectivement. Et ce, dans le scénario des deux chocs successifs. Ainsi que de 7.4%, 8% et 7.5% en cas de scénario optimiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here