LeadersLe covid-organics de Madagascar face aux réserves de l'OMS

Le covid-organics de Madagascar face aux réserves de l’OMS

-

Le covid-organics n’est pas encore validé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Dans un échange en visioconférence avec le président malgache Andry Rajoelina le 21 mai, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a juste félicité son vis-à-vis puis signé « un accord de confidentialité » temporaire sur la composition du Covid-Organics et des injections.

L’OMS rangerait le covid-organics dans le rayons des « médicaments traditionnels ». C’est ce qui transparaît dans les propos du directeur éthiopien, qui propose d’aider Madagascar pour « affiner les protocoles » pour que, argumente-t-il, en ignorant les essais conduits par Madagascar, « lorsque les résultats sortent, ils soient acceptables à l’échelle mondiale ».

En attendant, le remède enregistre des miracles au Tchad. le ministre tchadien de la Santé affirme que 34 tchadiens contaminés par le Coronavirus ont été guéris à 100 %, après avoir reçu un traitement à base d’antibiotiques associés avec le Covid-Organics (CVO). « Nous avons donné le Covid-Organics à certaines personnes qui ne peuvent pas supporter la chloroquine. Ça a donné des résultats, sans effet négatif ». C’est ce qu’a déclaré devant l’Assemblée nationale, le ministre tchadien de la Santé publique, le Professeur Mahamoud Youssouf Khayal.

En dépit de ces résultats encourageants, le concepteur du Covid-Organics, Dr Charles Andrianjara, directeur général de l’Institut de recherche appliquée de Madagascar (IMRA), doit prendre son mal en patience. L’IMRA a a produit jusqu’à présent une cinquantaine de médicaments depuis sa création en 1957, ce qui n’est pas suffisant aux yeux de l’OMS.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas grave cette non reconnaissance internationale.Si le produit marche c’est l’essentiel.Il y a trop d’insultes dans cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X