Covid-19: l’absence de confinement plus efficace que le confinement

7
60 000 vies auraient été sauvées en France grâce au confinement. Une thèse mise en doute.

Alors qu’une étude de l’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP), estime que 60.000 vies auraient été sauvées en France par le confinement, voilà un rapport qui dit tout le contraire. Le mathématicien français Arnaud Delenda et son compatriote Gilles Pech, ingénieur en modélisation, ont rendu public une étude (à consulter ici) démontrant que l’absence de confinement donnerait de meilleurs résultats que le confinement. Le rapport livre des comparaisons intéressantes entre la Suède où il n’y a pas eu de confinement, les Pays Bas et son mode de confinement souple et la Belgique en confinement total, à l’italienne.

L’étude conclue que “le confinement général, strict et indifférencié, malgré un système sanitaire deux fois plus important, réalise un effet pervers sur le taux de guérison marginal : surcharge hospitalière et augmentation des décès. Le contraire de l’effet imaginé”.

Des vies sauvées par le confinement ?

L’erreur a été poussée encore plus loin avec certaines études prétendant chiffrer le «nombre de vies sauvées» par les NPI les plus strictes. “Ce genre de démonstration nous semble empreint de paresse intellectuelle, voire de malhonnêteté”, lit-on dans l’étude qui estime que l’honnêteté intellectuelle commande de comparer les résultats obtenus par les pays et les comparer avec les prévisions de leur niveau de confinement.

Dans le cas de la Belgique, le bilan du confinement ne tient pas l’objectif qui était de limiter à 3300 décès au 7 mai. Ce jour-là il y a presque 3 fois plus que ce qui était espéré par le niveau de confinement de la Belgique.

Dans le cas de la Suède, à contrario, il y a moins de décès que ce qui était attendu par son niveau de NPI : 3000 vs 27000. Presque 10 fois moins.

Dans les deux cas, les prévisions n’étaient pas valables.

“On le voit, l’utilisation de ces modèles, sous pression dans un temps de crise, s’est éloigné à grande vitesse de la rigueur scientifique”, écrivent les auteurs du rapport qui passent en revue différentes approximations et erreurs mathématiques sur lesquelles des pays se sont basés pour confiner leurs populations et mettre leurs économies en péril. Le coût économique et social du confinement semble plus élevé en tout cas que le non confinement.

A propos des auteurs de l’étude

Gilles PECH de LACLAUSE, Master en Administration Publique, Saint-Cyrien. A dirigé son cabinet de conseil et d’ingénierie pendant 10 ans où il a dirigé les travaux d’équipes d’ingénieurs dans les domaines de la modélisation financière ou les études de radiocommunications. Intervenant auprès de business schools (ESSEC, HEC, NEOMA, etc.) Il conseille entreprises et collectivités. https://www.linkedin.com/in/gillespech/

Arnaud DELENDA, Docteur en Mathématiques appliquées à l’informatique (Ecole Polytechnique et Université Rennes 1), Master Dauphine-Ecole Polytechnique en 2000, a enseigné l’économétrie en master à l’Université Paris II, en licence à l’Université Paris Dauphine. Expert en modélisation mathématique, optimisation et théorie de jeux. https://www.academia.edu/1278713/Reserve_price_in_progressive_second_price_auctions Dans le secteur privé, il a été ingénieur recherche & développement chez France Telecom, Manager pour Simon Kucher & Partners et Accenture. Aujourd’hui, conseille les entreprises de tailles intermédiaires, startup, et les grands groupes. https://www.linkedin.com/in/delenda/.

Source: covidinfos.net

7 Commentaires

  1. Il est malhonnête de comparer un pays comme la Suède a la Belgique. La densité de population n’est en rien comparable. De la même manière comparer un nombre de mort total (confirmés + non confirmés : Belgique), a un nombre de mort en hôpitaux seuls laisse un peu songeur sur l’étude réalisé. Comparer la Suède aux pays limitrophes auraient été plus honnête : Danemark, Norvège. Mais là bien sûr le constat est très différent. Le taux de lits occupés des hôpitaux en Belgique et aux Pays Bas au plus fort de la crise sont comparables. Le confinement a été la solution pour éviter la saturation des hôpitaux, et non pas pour diminuer le nombre de décès.

    • Nos hôpitaux étaient saturés avant le confinement. CQFD. Mal honnêteté de l étude pour que la propagande fasse son effet ??

  2. Tout a fait d’accord. Aujourd’hui la Suede a pres de 4000 morts et 60-70 chaque jours pour respectivement 200-300 et 0 pour Norvege et Finlande. Ces pays ont des densites et cultures tres proches. Ce covid a surtout montré que beaucoup de personnes étalent leur croyance et pas d’etudes serieuses même si elles ont des titres et jobs prestigieux. Dans ma jeunesse Sumerlin peignait les souris…

  3. Comment peut on sortir une stupidité pareil, c’est la doctrine de Donal Trump on laisser sacrifier les vies humaines les barrières de contagion , Confinement et masques, distanciation, dépistages et soins sont des mesures très efficaces contre la contagion de Covid 19, au Cambodge, Laos et Vietnam grâce à ces mesures il n’ y a aucun mort (0 décès ) .
    Vous n’allez qu’à aller travailler avec Trump et Bolsonaro.
    La grippe espagnole, Ebola, sida ne vous servent pas de leçon, vous voulez jouer le pyromane heureusement sur notre planète il y a des gens censés et humanistes ! Que la force du bien neutralisé le mal de diable !

  4. On oublie de signaler que l’économie suédoise a connue une baisse de la demande totale égal à 25%, alors que la Danemark, qui a confiné a connu une baisse de 29%.

    Au même temps, en Suède (10 millions d’habitants) il y eu 3831 décès pour Clovid-19. Dans les3 autres pays du Nord (Danemark, Finlande, Norvège) qui ont en tout 15 millions d’habitants et qui ont adopté des mesures de confinement similaires au reste d’eEurope, il y a eu 1000 décès.

    Et la Suède est encore loin d’avoir atteint l’immunité de masse.

  5. CHHOR… vous êtes un chaud partisan de l’idéologie du mondialisme, du contrôle de la population mondiale…SOYEZ HONNÊTE !
    Comparez les États plutôt tenus par des Républicains et qui n’ont pas assignés à résidence avec ceux qui l’ont fait (inféodés aux Démocrates de l’establishment, les anti-Trump avérés et incorrigibles menteurs et propagandistes) aux USA et vous comparerez ds populations proches. Les écarts sont extrêmement SIGNIFICATIFS….et vont à l’encontre de vos dires. Ne parlons pas de contrées qui ont imposés une assignation à résidence et qui continuent encore à le faire comme la Belgique, l’Italie ou certaines régions de France, celles précisément où les chiffres de la létalité sont EXAGÉRÉS VOLONTAIREMENT ET HONTEUSEMENT.
    Toutes ces comparaisons vont à l’encontre de vos propos.
    Pire même, il semble que certains États du Canada (Saskatchewan p.ex ), encore plus partisans du mondialisme ont été jusqu à enfermer ou tenir par bracelets électroniques les ‘récalcitrants’ qui ne portaient pas le masque aseptisant les rapports sociaux ni ne respectaient la distanciation sociale. Là, ils sont un cran plus loin, au-delà de l’amende….l’emprisonnement !!!! Dernière étape que vous chérirez la prochaine fois qu’ils tenteront d’asservir la population mondiale : l’exécution pure et simple ? N’

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here