Covid-19 : le Maroc perd 100 millions d’euros par jour de confinement

1
Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, Mohamed Benchaaboun estime que le confinement coûtera au Maroc 6% de croissance PIB en 2020.

Des chiffres qui installent un mur entre le premier ministre marocain, Saâdeddine El Otmani, qui a prolongé le confinement pour trois semaines, jusqu’au 10 juin, et le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, plus attaché aux répercussions de la pandémie sur le tissu économique du pays.
Durant les quatre premiers mois de l’année 2020, les exportations marocaines ont reculé de 61,5% et les importations ont baissé de 37,6%, révèle le ministre marocain de l’Economie et des Finances devant les parlementaires, mardi 19 mai 2020 lors d’une séance consacrée à la question.

Pour Mohamed Benchaaboun, les conséquences sont déjà perceptibles avec la baisse des recettes touristiques de 15% à 60%. Devant la chambre des conseillers, le ministre a précisé que les deux mois de confinement entraineront une baisse de 6 points de la croissance du PIB en 2020. «Chaque jour du confinement coûte 1 milliard de dirham (100 millions d’euros)», a laissé entendre le ministre. 
Ce montant pourrait augmenter sans l’aide financière dont le parapluie a couvert pour l’instant «701.000 salariés déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) en arrêt temporaire d’activité en mars, et 950.000 en avril : une enveloppe mensuelle de 2 milliards de dirhams (200 millions d’euros ) leur est consacrée ».

A la crise économique qui phagocyte déjà les recettes du Trésor, s’ajoute la chute des produits des exportations dans certaines filières notamment dans le secteur de l’automobile où des pertes de 96% en avril et 86% en mars ont été enregistrées. Pareil pour ’aéronautique qui accuse un déficit de 81% en avril et 52% en mars.

1 COMMENTAIRE

  1. C’était prévisible !
    En fermant les frontières , que pouvait il en etre autrement ?
    c’est ça vivre en autarcie ou il n’ y a que la fumée de la cheminée qui part !!!!!!
    les coups de bluff sont toujours dangereux !
    en réfléchissant un peu comment une entreprise peut survivre en ne vendant pas
    imaginez la quantité de recettes fiscales en moins
    ça va peser lourd , meme très lourd sur le pays
    avec des conséquences familiales desastreuses
    tout économiste sait cela ! mais les politiques ont souvent tort de ne pas les écouter

    je souhaite beaucoup de courage au maroc !

    un touriste français , bloqué à Agadir et qui apprécie le MAROC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here