Banques : Baisse de 11% du résultat net de NSIA Banque Côte d’Ivoire au 1er trimestre 2020

0

Le résultat net de NSIA Banque Côte d’Ivoire, membre du groupement financier du même nom, a connu une baisse de 11%  au premier trimestre 2020 comparé à la même période de 2019, ont annoncé les dirigeants de cet établissement bancaire basé à Abidjan.

Ce résultat s’est établi à  2,510 milliards de FCFA au 31 mars 2020 contre  2,817 milliards de FCFA au 31 mars 2019, soit une contraction de 307 millions de FCFA en valeur absolue. Selon les responsables de la banque, le résultat trimestriel a été impacté d’une part par une quasi-stabilité du produit net bancaire (PNB) et d’autre part par la baisse de 10% du résultat avant impôts.  

Le PNB de NSIA Banque Côte d’Ivoire est ainsi ressorti à 15,796 milliards de FCFA contre 17,877 milliards de FCFA au premier trimestre 2019, soit un léger recul de 1% en valeur relative. Cette situation résulte d’une part de la hausse de la marge d’intérêt de 9% qui s’établit à 11,3 milliards de FCFA au 31 mars 2020 contre 10,4 milliards de FCFA au 31 mars 2019 et d’autre part de  la baisse de 20% des commissions, qui passent de 5,6 milliards de FCFA au 31 mars 2019 à 4,5 milliards de FCFA un an plus tard. S’agissant plus spécifiquement des commissions, les responsables de NSIA Banque Côte d’Ivoire lient leur repli à la contraction des commissions sur services financiers et un retraitement des commissions sur cash management. Mais ils précisent que cette évolution est en cohérence avec le budget.

Durant la période sous revue, l’encours net de crédit de la banque s’est accru de 5% à 829 milliards de FCFA. Parallèlement, l’encours des ressources collectées s’est établi à 813 milliards de FCFA, en progression de 14%.

Selo les dirigeants de NSIA banque Côte d’Ivoire, l’opération de titrisation d’une partie de son portefeuille de créances a permis à la banque de lever 40 milliards FCFA au mois de février 2020 afin de soutenir le développement des PME-PMI. « Elle s’est achevée avec succès et a emporté une forte adhésion des souscripteurs particuliers », avancent-ils, ajoutant que l’impact sur le bilan de la banque sera matérialisé au cours du deuxième trimestre.

Le résultat avant impôts a connu une régression de 10%, s’établissant à 3,208 milliards FCFA alors qu’il se situait à 3,573 milliards de FCFA au premier trimestre 2019. Cette évolution est la conséquence de la hausse des frais de gestion (frais de personnel, frais généraux, charges d’amortissement) de 13% à 11,7 milliards de FCFA contre 10,3 milliards de FCFA au 31 mars 2019.

Avec un début d’année 2020 marqué par les incertitudes liées à l’évolution de la pandémie à coronavirus, les responsables de NSIA Banque Côte d’Ivoire avancent avoir déployé un plan de continuité d’activité afin de maintenir le niveau de service de la banque et d’être aux côtés de la clientèle. Le Comité de crise, constitué au sein du Conseil d’Administration, veille à la mise en œuvre de toutes les mesures urgentes nécessitées par la gestion de la pandémie. Selon eux, ces dispositions permettant de limiter la propagation du COVID 19 ont entraîné une réorganisation de la Banque (modification des horaires de travail, réduction des effectifs présents par l’organisation de la rotation des équipes, la fermeture temporaire des agences les samedis au cours du mois d’avril 2020 …). « Elles ont également engendré, en ce début de deuxième trimestre, des charges exceptionnelles au titre des frais généraux », soulignent les dirigeants de la banque. Ils ajoutent que le ralentissement de l’activité économique observé dans ce contexte de crise aura un impact négatif sur le PNB de la Banque et entraînera très sûrement une hausse du coût du risque et éventuellement des tensions sur la liquidité.

Sur un autre registre, NSIA Banque Côte d’Ivoire a finalisé son dispositif d’accompagnement des clients conformément à l’avis 005-04-2020 de la BCEAO relatif au report d’échéances des créances des établissements de crédit affectées par la pandémie du COVID 19 du premier avril 2020. « Ce dispositif aura des conséquences sur le PNB puisqu’il induit une absence de produit d’intérêt sur la période de report qui peut s’étendre jusqu’à 6 mois », ont projeté les responsables de cet établissement bancaire.

Néanmoins, ils sont d’avis que les mesures de renforcement du dispositif de suivi des engagements et de la liquidité mises en place par la Banque devraient permettre de limiter les tensions de trésorerie et l’impact sur la qualité du portefeuille.

Par ailleurs, la direction de la banque s’est engagée à continuer de veiller à la maîtrise des charges d’exploitation sur les prochains trimestres de façon à garantir la rentabilité.

Les dirigeants de NSIA Banque Côte d’Ivoire ont annoncé avoir l’autorisation de la Commission Bancaire de l’UMOA le 21 avril 2020 concernant l’opération d’apport partiel d’actifs de la succursale ivoirienne de NSIA Banque Bénin à NSIA Banque Côte d’Ivoire. « Dans l’attente de la décision du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers, soulignent-ils, le prochain trimestre sera consacré à la préparation plus active de la reprise opérationnelle de Diamond Bank Côte d’Ivoire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here