Bons Covid-19 : Le Mali lève 88 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UMOA

0

L’Etat du Mali, à travers son trésor public a levé le 5 mai 2020 sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un montant de 88 milliards de FCFA (132 millions d’euros) à l’issue de son émission d’adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) à 91 jours dénommés Bons Social Covid-19, a annoncé l’agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Cette émission de BONS COVID-19  vise à permettre à l’émetteur de mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales dans le but de couvrir les décalages de trésorerie créés par la lutte contre la pandémie causée par COVID-19 et ses conséquences. Le Mali est le quatrième pays membre du marché financier de l’UMOA à utiliser le mécanisme des Bons Social Covid-19 après la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina Faso.

Selon l’Agence UMOA-Titres organisatrice de l’opération en coordination avec la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), une forte soumission de 391,176 milliards de FCFA a été répertoriée alors que le montant mis en adjudication par l’émetteur était de seulement 80 milliards de FCFA. Le taux de couverture du montant mis en adjudication se situe ainsi à 488,97%. Le trésor public malien a retenu 88 milliards de FCFA et rejeté les 303,176 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 22,50%.

Le remboursement du capital par l’émetteur interviendra le premier jour ouvré suivant la date d’échéance fixée au 4 août 2020. Selon les initiateurs des Bons Social Covid-19 ce type d’émission est conçu comme étant un pont pour les Etats membres de l’UMOA en attendant la rentrée des fonds attendus dans le cadre de la lutte contre la pandémie du COVID19. Le plan de trésorerie de l’Etat du Mali pour rembourser cette dette est alimenté par les engagements de ses partenaires techniques financiers.

Les intérêts  au taux inférieur ou égal à 3,75% sont payables d’avance et précomptés sur la valeur nominale des bons qui est d’un million de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here