Banques : Les bonnes performances de la société générale Côte d’Ivoire en 2019

0
société générale Côte d’Ivoire

La Société générale  Côte d’Ivoire (SGCI), filiale du groupe bancaire français du même nom, a réalisé de bonnes performances financières au terme de l’exercice 2019 comparé à l’exercice 2018.

Selon les données établies par les dirigeants de cet établissement bancaire et auditées par les commissaires aux comptes, le bénéfice après impôts durant la période sous revue s’est situé à 50,253  milliards de FCFA contre 41,841 milliards de FCFA, soit un accroissement de 20,1%.  

Le total bilan de la banque s’est établi à 2.152,649 milliards de FCFA contre 1.902,583 milliards de FCFA en 2018, soit une progression de 13,14%.

La SGCI a collecté auprès de sa clientèle des ressources de 1.692,627 milliards de FCFA contre 1.539,599 milliards de FCFA en 2018 (plus 9,9%). En parallèle, la banque a prêté à cette clientèle un montant total de 1.554,447 milliards de FCFA contre 1.270,604 milliards de FCFA au terme de l’exercice 2018 (plus 22,3%).

Le produit net bancaire (PNB) est passé de 127,970 milliards de FCFA en 2018 à 150,316 milliards de FCFA un an plus tard, soit une progression de 17,46%. Les dirigeants de la SGCI explique cette progression du PNB par deux facteurs : d’une part,  la croissance de la marge nette d’intérêt (+19%) en lien avec la l’évolution du portefeuille d’encours de crédits de la banque sur l’exercice et d’autre part,  les performances des revenus de commissions qui croissent de 15% sur un an et tirés essentiellement par les activités de financements structurés et les commissions de services (gestion de comptes, monétiques, commerce international ).En raison de l’évolution de l’activité, les charges générales d’exploitation de la banque  ont évolué de 21,37%, s’établissant à 69,532 milliards de FCFA alors qu’elles se situaient à 57,286 milliards de  FCFA un an auparavant.

Au niveau du résultat brut d’exploitation, on note un bond de 14,1% à 72,432 milliards de FCFA contre 63,454 milliards de FCFA en 2018. Le coût du risque de la banque s’est replié légèrement de 2%, passant de 12,421 milliards de FCFA en 2018 à 12,170 milliards de FCFA durant la période sous revue.

Quant au résultat avant impôt, il s’est bonifié de 19,7% à 60,250 milliards contre 50,340 milliards de FCFA au terme de l’exercice précédent.

En perspectives pour l’exercice 2020, les responsables de la SGCI entendent poursuivre l’exécution de leur plan stratégique malgré le contexte de crise sanitaire lié au COVID-19. Selon eux, la direction de la banque n’a pour l’heure pas fermé de lieux d’exploitation ni eu recours à des arrêts d’activités de son personnel. « Les impacts seront comptabilisés au moment où ils seront connus et pourront faire l’objet d’une évaluation courant 2020 », avancent-ils, ajoutant poursuivre la transformation et le déploiement de leur stratégie de digitalisation et en mettant en œuvre  leurs différents plans visant à créer plus de valeur pour l’ensemble de leurs partenaires.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here