Mali : 31,496 milliards de FCFA dans les caisses du trésor public

1

Le trésor public du Mali a levé  le 29 avril 2020 un montant de 31,496 milliards de FCFA (47,244 millions d’euros) au terme de son émission simultanée d’adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) à 182 jours et d’obligations assimilables du trésor (OAT) à 36 mois sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA).

Les fonds levés serviront à assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat du Mali. Au titre du deuxième trimestre 2020, les intentions d’émission de titres publics émises des autorités maliennes s’élèvent à 195 milliards de FCFA à raison de 175 milliards sous forme d’OAT et 20 milliards sous forme de BAT.

Pour l’émission du 29 avril 2020, le montant global mis en adjudication était de 30 milliards de FCFA. Au terme de l’opération, l’agence UMOA-Titres a recensé 49,672 milliards de FCFA de soumissions globales des investisseurs, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions de 165,57%.

Sur le montant des soumissions, l’émetteur en a retenu 31,496 milliards de FCFA et rejeté les 18,176 milliards restants, soit un taux d’absorption de 63,41%.

Le remboursement des BAT se fera le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 28 octobre 2020 et les intérêts payables d’avance et précomptés sur la valeur nominale des bons.

Quant aux OAT à 36 mois, le remboursement du capital se fera aussi le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 30 avril 2023. En revanche, le paiement des intérêts interviendra annuellement d’un taux d’intérêt de 6,10% l’an dès la fin de la première année.

1 COMMENTAIRE

  1. Nous aimerions savoir si l’Amnesty connaît bien se qui se passe depuis fort longtemps entre Israël et Palestine ?
    Pourquoi Amnesty s’attaque particulièrement aux dirigeants africains et aux africains en fermant les yeux surtout tous les crimes socioéconomiques dont sont responsables les multinationales comme Arewa, Total, ELF, Shell, etc.
    Depuis les années 70 Arewa, actuel ORANO exploite l’uranium au Niger pour servir le monde en nucléaire alors que le Niger fait partie des pays les plus pauvres de la planète avec des impayés de factures d’électricité pouvant dépasser les 12 mois mettant en difficulté l’agence de production et d’exploitation d’électricité du Nigeria.
    A quoi joue Amnesty? Tout le mal c’est Afrique comme les autres des bailleurs. Allumez le feu sur un site et changer de lieu n’est pas solution.
    80% des désordres en Afrique ont été déclenchés par l’intermédiaire des structures de ce genre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here