Côte d’Ivoire: 20 ans d’emprisonnement et un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro

0
Guillaume Soro.

Le procès de l’ex président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Soro, a connu un point culminant, ce mardi 28 avril 2020, au palais de justice du Plateau, en l’absence de l’accusé jugé par contumace et à quelques jours d’une décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme, instance africaine, ayant .

En attendant la décision finale qui sera rendue à une date non encore connue par le Tribunal de Première instance, le procureur de la République, Richard Adou, après avoir entendu la partie civile ( l’Etat de Côte d’Ivoire) et les avocats pour la défense de Soro, a requis la peine de 20 ans de prison contre l’accusé ainsi qu’une amende de 4,5 milliards F CFA pour dommages et intérêts. Guillaume Soro, député de Ferké est jugé, selon la justice ivoirienne, pour ‘’ recel et blanchiment de capitaux ‘’. Richard Adou a également ordonné la confiscation des biens immobiliers de l’accusé au profit de l’Etat de Côte d’Ivoire. Un nouveau mandat d’arrêt a été émis à l’encontre de l’ancien président de l’Assemblée nationale qui, sauf appel fructueux, se voit ainsi interdit de se présenter à la présidentielle d’octobre.

Outre cette accusation, Guillaume Soro est également poursuivi pour ‘’ tentative déstabilisation des institutions de la République’’ . Un autre procès devrait s’ouvrir. En attendant, tous les regards sont fixés sur l’épilogue du procès qui s’est ouvert ce mardi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here