BRVM: Total Côte d’Ivoire vend plus et gagne moins

0

Par Brice Kouao, Ecole de la Bourse, Abidjan.

Le 21 avril 2020, Total Côte d’Ivoire, le leader de de la distribution des produits pétroliers en Côte d’Ivoire, a présenté ses chiffres de 2019. Une analyse rapide des états montre que l’entreprise vend plus et gagne moins. Selon le résultat présenté, le chiffre d’affaires s’est établi à 453 milliards, en hausse de 6,7% par rapport à 2018. Fait notable, l’année 2019 est la 10e année de hausse consécutive du chiffre d’affaires comme le montre ce graphique ci-dessous.

Une pente décennale ascendante du chiffre d’affaires de Total Côte d’Ivoire.

Le paradoxe

Paradoxalement, les profits ne suivent pas la tendance haussière des revenus. En 2019, le résultat d’exploitation s’est replié de 10,7% entrainant dans son sillage le résultat net (-9,6%). Une étude décennale des performances montre que ce repli a démarré depuis 2017.

Un résultat net qui n’emprunte pas la même courbe que celle du chiffre d’affaires.

Dans le contexte de TOTAL CI, une croissance des revenus et un repli des résultats hors élément exceptionnel peut s’expliquer ainsi: une hausse des dotations aux amortissements et provisions depuis 2016 : 5,9 milliards (2016), 6,7 milliards (2017), 7,3 milliards (2018) et 8,1 milliards (2019). Cette hausse tire sa source dans les investissements de l’entreprise ces dernières années (exemple, acquisition de 17 nouvelles stations en 2018).

Une hausse des dépenses commerciales non répercutées sur les prix pour maintenir la part de marché dans un contexte plus concurrentiel (avec la pression de VIVO ENERGY et le retour de OIL LYBIA). (hypothèse à confirmer à la prochaine Assemblée Générale).

Plus spécifiquement, le résultat de 2019 est impacté également par l’absence des produits exceptionnels de 1,8 milliard à la suite de la cession de certains éléments réalisés en 2018.

Malgré ce repli relatif du résultat net, l’entreprise conserve en 2019 un ratio de profitabilité (2,3%) conforme à sa moyenne des cinq dernières années (2,43%). Les dividendes proposés (taux de distribution de 76%) sont également en phase avec la politique habituelle de l’entreprise (taux compris entre 60% et 80% depuis 2012). Le dividende net à payer en 2020 est de CFA 113,5 par action, en hausse de 4,7% par rapport à 2018.

Au cours de 1345 FCFA (21/04/2020), le rendement prévisionnel de 8,4% est bien supérieur au rendement de supports classiques ce qui en fait une piste intéressante pour les petits épargnants. En somme, 2019 n’est pas la meilleure année de TOTAL CI mais l’entreprise conserve tous ses fondamentaux et atouts.


BRICE KOUAO, Ecole de la Bourse, Abidjan.

Formateur dans l’initiation à la Bourse, l’accompagnement dans l’investissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here