Afrique du sud : le principal indicateur au rouge pour Standard Bank

0

Standard Bank Group Ltd a indiqué que son bénéfice net a baissé de 27% au cours du premier trimestre de 2020, comparé  à la même période de l’année écoulée. Cette diminution est liée aux effets négatifs du COVID- 19, entraînant  une forte augmentation des défauts de paiement.

Dans son communiqué du mardi 21 avril, l’établissement  a  souligné que, « les charges pour dépréciation de crédit pour les trois mois se terminant en mars étaient  “nettement plus élevées” que l’année précédente, ajoutant que «Cette augmentation est due à la détérioration de la performance du portefeuille et des hypothèses prospectives utilisées dans la modélisation des pertes de crédit attendue ».

Bien que, souligne-t-elle,  la société ait connu une croissance des prêts «assez robuste» au cours des trois premiers mois de l’année, la baisse des taux d’intérêt a pesé sur les marges.  Les dépenses d’exploitation ont  également  été bien gérées et la croissance des revenus a dépassé les coûts.

L’économie sud-africaine  étant  déjà  en récession à la fin de l’année  2019, va subir  de plein fouet les effets dévastatrices du coronavirus.

Selon les dernières prévisions du FMI , la croissance  devrait  replier de  5,8 % en 2020.
Le président Cyril Ramaphosa a annoncé mardi un plan de relance de 500 milliards de rands (26,41 milliards de dollars) pour soutenir l’économie du pays. Dans ce montant  global, 200 milliards de rands seront alloués à un programme de garantie de prêts aux banques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here