Le président Nana Akufo-Addo décrète la fin du confinement au Ghana

0
Chouchou de la rue africaine, le président Nana Akufo-Addo peine à convaincre le marché.

Le président Nana Akufo-Addo a décrété la fin du confinement à Accra et Kumasi, deux pôles urbains qui concentrent l’essentiel des activités du pays. L’annonce a été faite par le président, dimanche 19 avril 2020,  lors d’une allocution retransmise à la télévision nationale.

Toutefois les rassemblements restent interdits et les écoles et universités encore fermées. De même,  un dispositif renforcé de prévention, allant du port de masque (pas obligatoire mais encouragé ) aux gestes barrières en général, en passant par l’augmentation de la capacité de dépistage et des centres de mise en quarantaine est mis en place. Avec 1042 cas positifs, 99 guéris  et 9 décès, le Ghana est frappé de plein fouet par la pandémie du covid -19. Le pays a testé à ce jour 68 000 personnes sur un total de 86 000 personnes en observation, ce qui en fait le premier pays africain au taux de test par million le plus élevé, relève le président.

Premier dirigeant africain à mettre fin au confinement, en juste trois semaines, le président Nana Akufo-Addo estime que cette mesure expérimentée dans 70 pays du monde n’est pas adaptée à son pays. Depuis la déclaration du premier cas positif au Ghana, le 12 mars 2020, le chef de l’Etat s’est adressé sept fois à son peuple. La septième était apparemment celle qui a déclenché le plus de Klaxons dans la rue. Lors de la déclaration du confinement le 30 mars, le pays exportateur de cacao comptait juste 161 cas. Le deconfinement qui intervient au dessus de la barre fatidique des 1000 cas est critiqué par l’ancien président John Mahama qui attend avec impatience les présidentielles de décembre pour reprendre son fauteuil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here