Covid-19: les milliardaires se sont appauvris

4

C’est le magazine américain Forbes qui le rapporte dans son dernier classement paru le 7 avril. En une douzaine de jours, entre le 6 et le 18 mars, le cercle fermé des milliardaires en dollars s’est encore resserré. Des 2 321 milliardaires le 6 mars, il ne reste plus que 2095 au 18 mars. Quelque 226 ex milliardaires sont venus grossir le rang des 99,9%, victime de l’effondrement des Bourses. La perte cumulée est de 700 milliards de dollars, soit ni plus ni moins 7 fois le plan de relance des 54 africains. N’empêche, Jeff Bezos, reste l’homme le plus riche de la planète quoique ayant vu sa fortune investie dans Amazon fondre de 8 milliards de dollars en sept jours. Une broutille pour cet homme avisé encore riche de 109 milliards. 

Pour sa part, Bill Gate le fondateur de Microsoft, a perdu 5,2 milliards de dollars en une semaine, mais reste coté à 103 milliards de dollars.  Le Français Bernard Arnault, troisième homme le plus riche du monde et PDG de LVMH, a perdu pour sa part 14 milliards en une semaine, à 84,6 milliards, témoignant de la distanciation sociale de l’homme moderne par rapport au luxe en temps de panique.  

L’homme d’affaires Warren Buffett, « l’oracle d’Omaha », qui se targue d’avoir toujours tiré son épingle du jeu boursier, a été pénalisé par la déroute des compagnies aériennes, dont son groupe Berkshire Hathaway est un actionnaire important. Sa fortune est passée de 81,6 milliards en fin de semaine dernière à 76,3 milliards vendredi. Mark Zuckerberg, qui complète le top 5, a vu sa richesse diminuer de 9,2 milliards de dollars à 62 milliards dans le sillage de la chute boursière de Facebook. Toutes ces pertes sont néanmoins virtuelles, car les grosses fortunes, à la différence des petits boursicoteurs,  n’ont pas vendu leurs titres et pourront donc, ainsi que l’écrit Lepoint, regagner l’argent perdu si les marchés se redressent.

4 Commentaires

  1. Sans craindre ni feu, ni flamme,
    Le Français toujours vaincra !
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
    Les aristocrates à la lanterne,
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
    Les aristocrates on les pendra !
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
    Les aristocrates à la lanterne.
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
    Les aristocrates on les pendra.
    Si on n’ les pend pas
    On les rompra
    Si on n’ les rompt pas
    On les brûlera.
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
    Nous n’avions plus ni nobles, ni prêtres,
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
    L’égalité partout régnera.

  2. Oh les pauvres ,je compatie.ils vont devoir manger des pâtes les 15 derniers jours du mois.Excusez-nous de ne pas être aller travailler pour remplir vos comptes ,je pense que nos vies sont plus importantes que votte course à la richesse ! Et je dis cela avec politesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here