Covid-19 en RDC: face au tollé sur les vaccins, Dr Muyembe fait arrière toute

9

En République Démocratique du Congo, le docteur Jean-Jacques Muyembe, Secrétaire technique du comité multisectoriel de la riposte de la pandémie de Coronavirus (Covid-19), a sèchement réagi aux allégations “mensongères” selon lesquelles il aurait autorisé que des patients congolais soient utilisés comme cobayes pour les vaccins expérimentaux fabriqués à l’étranger. “Mon message d’aujourd’hui est d’apaiser les tensions que je constate dans la population”, déclare-t-il l’air grave.

Après avoir fait remarquer que “le plus urgent, ce n’est pas le vaccin”, Dr Muyembe, visiblement surpris de l’ampleur des réactions, a insisté sur le fait que le plus urgent, c’est de se concentrer sur la lutte contre le COVID-19. “Pour l’instant, nous nous focalisons à maitriser la pandémie de COVID-19 dans notre pays. Le plus important aujourd’hui, c’est d’observer les gestes barrières et les mesures d’hygiène. Ensemble, nous allons vaincre le COVID-19 en RDC”, a-t-il ajouté.

Et de revenir sur les critiques dont il fait l’objet. “Je suis moi-même congolais et je ne permettrai jamais d’utiliser les congolais comme cobayes”, a souligné le docteur Muyembe dans une vidéo diffusée dans la nuit de vendredi 3 avril 2020. Précisant le contexte dans lequel il a tenu ses propos, le docteur mettra beaucoup de temps pour en venir au coeur du sujet : “je viens d’apprendre qu’une vidéo circule dans les médias sociaux et je l’ai moi-même visionnée. Mon message de ce soir est d’apaiser la tension que j’observe dans la population. Mon intention en parlant de vaccin COVID-19 n’était pas d’affirmer que nous allons commencer la vaccination en RDC sans qu’il ne soit testé auparavant en Amérique et ailleurs. Des essais de vaccination ont déjà commencé dans ces pays notamment aux USA et en Chine”.

Le docteur Muyembe rappellera, fort à propos d’ailleurs, l’expérience des vaccins précédemment fabriqués pour d’autres pandémies. “Nous savons toujours que les vaccins contre la polio, la rougeole, le tétanos et tant d’autres que nous utilisons aujourd’hui ont été d’abord testé en Belgique, en France et aux USA avant d’être introduits ici chez nous en Afrique. Récemment en Afrique de l’Ouest et en RDC, les épidémies de la maladie à virus Ebola ont été maitrisées grâce à l’utilisation d’un vaccin expérimental”, a-il rappelé. Suffisant pour éteindre l’incendie ?

9 Commentaires

  1. Il est revenu à la raison,tant mieux pour tout le monde. Désormais, il faut s’opposer de la sorte pour notre dignité et le respect des peuples d’Afrique en Afrique et dans le monde (la diaspora).

  2. Je suis kongolais, africain Docteur muyembe veux esquivé ses propos ,mais nous allon agir de notre manière il est corrompu par la France nous allons frappé celui qui va se présenter avec se fameux vaccin devant la population

  3. N’est-ce pas trop facile d’accuser Camille Locht et Jean-Paul Mira ? Que dire du congolais Jean-Jacques MUYEMBE qui est même déjà prêt pour que ses compatriotes servent de cobayes et son pays de laboratoire pour le vaccin contre le COVID-19? N’oublions pas les gros crimes de déchets nucléaires dont l’Afrique a été victime. Quand certains européens déshumanisés, dans leur quête permanente du mal, s’associent à des africains aussi bien déshumanisés, ils ne peuvent que considérer l’Afrique comme la terre où on peut assouvir ses peines, même les plus indécentes. Humains du monde entier, donnons nous la main pour barrer la route à l’imposture des déshumanisés.

  4. Sl merci chacun et chacune mais j’ai une chose à dire à certain africains.le monsieur qui a parlez et fait manche arrieur cest son problème mais nous ne sont pas maudit comme vous qui n’a aucun respect de vous Mme ni vos famille et vos proches .vous êtes connus pour sa en Afrique sa nous étonnent pas

  5. Faite quand même attention les congolais. C.est du pur mensonge il essaye de camoufler ses anciens propos mais vous ne savez pas ce qu’il a derrière la tête. On dit qui frappe une fois frappera encore . Donc gaffe. Mon pays le Burkina n.accepera au grand jamais ce vaccin. D’ailleurs l.apivirine qui se met en place au Bénin et au Burkina pourra faire l.affaire. donc attention c.est un corrompu. Même celui qui avait voulu ce vaccin pour l
    Africain s.est excusé c.est une fosse excuse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here