Côte d’Ivoire : « Ces alliés » du Covid 19 qui inquiètent aussi les populations

0

Au moment où la Côte d’Ivoire ploit sous le poids de la crise sanitaire lié à la maladie à Coronavirus, des individus armés lancent aussi des attaques dans certaines contrées du pays. C’est le cas de la région de Tabou, qui a été le théâtre aussi d’une attaque dans la nuit du mercredi à jeudi 26 mars où un gendarme a été tué.

En effet, des  éléments, non encore identifiés, ont attaqué à l’arme lourde le poste de gendarmerie du carrefour du village de Prolo situé à la frontière ivoiro-libérienne aux environs de minuit. Ce poste a été mis en place également pour lutter contre les coupeurs de route.

Un jour plutôt, sur l’axe Duékoué-Daloa, se sont des coupeurs de routes qui se sont illustrés de la plus mauvaise manière. Brûlant la mesure de l’Etat d’urgence  décrété  par le Président de la République, ces  quidams ont décidé d’opérer les environs du village de Niambly sur l’axe Duékoué-Guessabo. Alors, un groupe de patrouille, dirigé par le commissaire  de police Richard N’Klobi, qui sillonnait la zone pour s’assurer de l’effectivité de l’application de la mesure du couvre feu, se retouve nez à nez avec ces coupeurs de route qui avaient pris en otages huit personnes dont deux blessés. Deux ont réussi à prendre leur jambe à leur cou tandis qu’un des leurs a été arrêté. Un autre fait qui a cours sous la menace du Covid 19 est la rumeur ou Fakenews. Sur la toile des internautes sont passés maîtres dans l’art de la désinformation. Parfois même ils utilisent des logos de certaines structures crédibles pour diffuser des rumeurs. C’est le cas d’Abidjan.net, appartenant au groupe Webloguy qui a publiquement dénoncé sur les réseaux sociaux, l’utilisation de son logo par des individus pour désinformer la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here