Covid-19: à l’aéroport d’Abidjan, ces VIP exemptés de confinement

0

Par Thierry Dépri.


Les mesures exceptionnelles prises par le gouvernement de Côte d’Ivoire contre la maladie à Coronavirus et relatives «aux ressortissants ivoiriens et résidents permanents non ivoiriens qui devraient être soumis à une mise en quarantaine obligatoire pour 14 jours dès leur entrée sur le territoire ivoirien, dans les centres réquisitionnés par l’Etat» connaîtraient-elles des exceptions ?

L’arrivée du vol d’Air France, le 17 mars 2020, à l’Aéroport Félix Houphouet Boigny a vu des personnes qui devaient normalement être conduites à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), lieu de confinement, se soustraire de la contrainte. C’est le cas de madame Baflan Donwahi, Maire de Mayo et femme du ministre des Eaux et Forêts. Depuis l’aéroport, l’élue locale a embarquée dans une voiture en direction de son domicile. Mais madame Mayo n’était pas la seule VIP exemptée. La femme de la star Asalfo, lead vocal du groupe Magic Système (qui se fendra plus tard en excuses aux ivoiriens après que le scandale ait éclaté) est passée entre les mailles du filet. Idem pour les enfants du président du Sénat, Jeannoh Kouadio Ahoussou ou encore la famille du directeur exécutif du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Adama Bictogo. Au total, une soixantaine des personnes proches du pouvoir ont été exemptées par la mesure de quarantaine. Ce qui a provoqué un tollé dans le bus qui conduisait les passagers à l’Injs.

Les contestations et colère dans ce centre de confinement ont amené le ministre de la Santé et de l’hygiène Aka Aouélé à s’y rendre manu militari, en compagnie de la ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Oulotto. Celle-ci a indiqué que les personnes qui ont brûlé l’étape de l’Injs sont en confinement chez elles . «Faites confiance à votre gouvernement. (…) Personne n’est au-dessus de la loi, donc autant vous serez confinés chez vous, autant eux le sont déjà chez eux. Sachez qu’on n’est pas un État où il y a du deux Poids deux Mesures. Ils sont déjà confinés chez eux, et c’est une initiative personnelle du Premier ministre. Personne ne les verra se promener dans la ville donc soyez rassurés », a-t-elle rassuré dans un scepticisme à fendre le coeur de tout démocrate désillusionné. Finalement, face aux esprits surchauffés, le gouvernement a décidé, selon le ministre Aka Aouélé, que chacun rejoigne son domicile et que la mesure de confinement se fasse dans chacun des domiciles repertoriés. Bonjour le Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here