Mauritanie: Dahaba Diagana, co-fondateur de la startup EfficaSYS, optimiste pour l’avenir

1
Dahaba Diagana a opté pour le retour au bercail.

A l’ombre des minerais de fer et des gisements gaziers, les startups avancent lentement mais sûrement en Mauritanie. Dahaba Diagana fait partie de la nouvelle vague des jeunes diplômés rentrés au pays pour donner de l’impulsion à la nouvelle économie. Ce consultant international en génie logiciel et communication est revenu au bercail et s’est installé à Nouakchott en 2012 après ses études à l’Université Gaston Berger de Saint Louis (Sénégal).

Au terme de plusieurs missions pour de grands groupes, notamment la Banque Mondiale, l’ICRISAT, des organes du Système des Nations Unies et des ONG au Sénégal, au Mali, au Niger et en Mauritanie, il s’est lancé dans l’entreprenariat en 2013. En 2016, il co-fonde avec d’autres jeunes la startup EfficaSYS, éditeur de logiciel réputé pour sa capacité de développement de solutions adaptées aux besoins spécifiques des utilisateurs.

EfficaSYS est une société d’ingénierie logicielle qui offre des services de consulting pour assister ses clients dans la gestion de leurs projets de conduite de changement, de transition et innovation numériques, du conseil et de l’audit des systèmes d’information. Elle dispose de plusieurs outils dans le marché, “parmi ces outils, celui qui fait le plus notre fierté, explique Diagana, c’est EfficaSYS, un logiciel de Gestion des Ressources Humaines et de la Paie adaptable aux détails près de toute législation et aux spécificités de chaque entité dont la commercialisation est allée au-delà d’un seul pays. Il compte plusieurs clients dans différents pays de législations et de secteurs différents. Son principal atout est qu’il parvient à aller au-delà des attentes de ses utilisateurs (clients) d’une part et d’autre part il s’adapte aux besoins et spécificités de chaque utilisateur”.

Aujourd’hui, la jeune startup s’est fixée de nouveaux objectifs de croissance et de changement sur son mode de fonctionnement et d’offres. Les perspectives s’annoncent prometteuses, à savoir, un rayonnement beaucoup plus large en terme de clientèle et l’augmentation de sa capacité d’offres par rapport aux attentes des clients et du marché en général. Toutefois, il y a de grands défis à surmonter notamment l’accès à des financements suffisants pour assurer le développement des activités de cette startup dont les dimensions sont essentielles pour les pays de la sous-région.

L’accès au financement, problématique majeure

L’accès au financement reste une problématique majeure pour l’entrepreneuriat des jeunes en Mauritanie. Les offres disponibles ne sont pas adaptées aux besoins des startups, la lourdeur administrative, le taux de crédit et les garanties demandées constituent souvent un frein aux startups. L’espoir est cependant permis.

“Nous avons discuté avec le PDG de la Banque Nationale de Mauritanie (BNM), lors d’une rencontre, il nous a invité à venir le rencontrer, ce sera pour bientôt. De plus, d’autres banques et investisseurs sont intéressés à ce que nous faisons…”

Par ailleurs, Dahaba Diagana est aussi membre fondateur du premier incubateur d’entreprises et accélérateur d’innovation en Mauritanie, Hadina RIMTIC, dont il est le vice-président et responsable de la communication.

1 COMMENTAIRE

  1. Très bonne continuation, dans le grand espoir que les choses évoluent en Mauritanie aussi, votre pugnacité servira d’exemple à cette génération et la postérité en parlera.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here