Diaspora bonds: la Banque de l’Habitat du Sénégal et la BRVM signent une première en Afrique

0

La cérémonie de cotation de la diaspora bonds de la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS) a attiré grand monde le 3 décembre à Dakar. Les titres sont admis  au compartiment des obligations de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de l’UEMOA.

Il s’agit d’une première pour la Bourse commune aux 8 pays, qui accueille ainsi un produit nouveau faisant jonction entre la diaspora et le système financier de l’UEMOA. Rappelant le processus, «une longue aventure commencée le 21 mai 2019», et qui s’est conclue par un succès éclatant, une sursouscription de 114% pour un montant global collecté de 22,780 milliards de FCFA, Mamadou Bocar Sy, Administrateur Directeur Général de la BHS, a souligné le rôle joué par le DG de la BRVM, Felix Edoh Amenounvé. «Ce qui était une rencontre fortuite entre une volonté d’avec une opportunité et une expertise est devenu une première réussie dans l’UEMOA, à savoir la transformation qualitative de l’épargne de nos compatriotes en investissements immobiliers».

Et Bocar Sy de poursuivre : «nous avons dit Diasporas Bonds et les Diasporas ont répondu» de 26 pays. Pour sa part, le directeur général de la BRVM a rappelé le cadre des réformes continues permettant à la place financière la plus intégrée d’Afrique d’accompagner de telles innovations. «Les obligations « Diaspora Bonds BHS 6,25% 2019-2024 » sont symboliques de l’aboutissement de plusieurs actes de réformes en vue de la dynamisation du  marché financier régional. En effet, elles combinent à la fois la réforme des garanties (émission sur la base de la notation), les incitations fiscales (émissions défiscalisées par l’Etat Sénégalais ) et la liquidité (titres cotés à la BRVM)».

De plus, poursuit M. Amenounvé, “les produits sont destinés à financer un secteur de développement du Sénégal que constitue l’habitat qui est l’un des besoins les plus exprimés par les membres de la diaspora qui souhaitent avoir un toit dans leur pays d’origine».

Pour la BRVM, c’est peu de dire que c’est l’opération de l’année au regard de toutes ces considérations et surtout de sa contribution à l’évolution positive du marché obligataire régional qui a atteint un niveau de 4 135,58 milliards avec 58 lignes cotées, ce qui fait de la place financière l’un des marchés de la dette les plus dynamiques du continent.

La BHS vers de nouvelles ambitions 

Ce projet majeur, non inscrit dans le projet d’entreprise BHS 2020, a permis de mesurer la  place de la banque  dans l’écosystème financier de la Zone. C’est une opération inédite, la première dans l’histoire financière de l’UEMOA. Une innovation à mettre à l’actif de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), de la BHS, du Consortium de quatre SGI sénégalaises et de l’ensemble du Marché Financier Régional.

 La levée de fonds est destinée, essentiellement, au renforcement des moyens de la BHS pour lui permettre de répondre efficacement aux sollicitations de sa clientèle, de soutenir la commercialisation des logements déjà réalisés et de financer les investissements prévus dans son Plan d’Orientation Stratégique « POS 2020 » (pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, financement des promoteurs immobiliers et des projets immobiliers des clients de la banque…).

La BHS bénéficie d’un statut de grade d’investissement sur l’échelle de notation de l’agence WARA avec une note BBB, perspective stable. Ce qui classe ainsi la banque dans le registre privilégié des établissements autorisés par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), l’autorité de régulation du marché financier de l’UMOA, à émettre sans garantie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here