Cameroun : 77 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour la gestion des réfugiés

0

Cette Institution de Brettons Woods a accordé un appui financier au Cameroun par le biais d’un programme spécial dédié pour la gestion des réfugiés et l’accès aux services de base des communautés hôtes.

Par Achille Mbog Pibasso

La Banque mondiale (BM) apporté un concours financier au Cameroun, confronté dans la gestion de près de 300 000 réfugiés, essentiellement constitués de Centrafricains et de Nigérians fuyant respectivement la violence des bandes armées et les atrocités de la secte terroriste Boko Haram.

L’information rendue publique par le directeur des opérations de la BM, Abdoulaye Sek, en présence du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey renseigne que ces ressources vont ainsi être mises à la disposition de quatre projets majeurs du guichet réfugiés de l’Association internationale de
développement (IDA).

A en croire le gouvernement, ces projets portent sur la mise en œuvre de la Lettre de politique de développement du Cameroun, dont l’objectif est d’améliorer, tant pour les réfugiés que pour les communautés hôtes, l’accès aux services sociaux de base, la santé, l’éducation, et l’approvisionnement en eau potable.

Egalement au programme, la construction des espaces commerciaux et l’intégration de plus de 10 000 ménages dans le processus de transferts monétaires. Des actions visant la promotion des activités génératrices de revenus devant permettre aux populations vulnérables de se prendre en charge.

Sur le plan pratique, il sera question d’étendre le champ géographique des quatre projets en cours d’exécution, notamment le Programme National de Développement Participatif, le projet Filets Sociaux, le projet d’appui à la réforme du secteur de l’éducation et le projet de renforcement de la performance du système de santé.

Le Cameroun est le premier pays africain à bénéficier du guichet spécial « réfugiés IDA 18 », ont indiqué les responsables de la Banque mondiale. Ce qui témoigne la générosité et la solidarité de ce pays qui, malgré le soutien des organisations humanitaires, a besoin d’être soutenus pour permettre à ces couches sociales vulnérables d’accéder aux services sociaux de base.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here