Afrique: 50 femmes entrepreneures qui montrent que c’est possible

4
50 femmes, 50 parcours d'entrepreneur ...

Ce 19 novembre marque la Women Entrepreneurship Day, une journée dédiée aux femmes durant la Global Entrepreneurship Week (18-24 novembre). Nous vous livrons 50 portraits de femmes soutenues par la Fondation Entreprenarium. Cette organisation panafricaine investit du capital philanthropique pour soutenir les femmes entrepreneurs en Afrique en leur offrant formation, assistance technique et accès au financement.

Ayodélé OGNIN, Services, Bénin

Côte d’Ivoire. Ayodélé OGNIN, 29 ans, est une professionnelle de la finance spécialisée sur les marchés émergents en Afrique. Elle justifie de 7années d’expérience cumulées au sein de plusieurs groupes et institutions financières en Afrique, intervenant sur des transactions allant des opérations de trésorerie à la gestion d’actifs, en passant par la microfinance, la banque d’investissement et le private equity. Titulaire d’un MBA de l’ESG Paris et d’une licence en langue anglaise, Ayodélé est la fondatrice de Wurami Consulting, un cabinet spécialisé dans l’accompagnement des particuliers et des PME au Bénin et en Afrique avec un focus sur les entreprises dirigées par des femmes. Ayodélé est engagée dans l’éradication de la pauvreté, la scolarisation des enfants et l’autonomisation des femmes. Son initiative « Women Empowerment Masterclass » compte aujourd’hui 15.000 bénéficiaires grâce à son programme d’éducation financière en langues locales. Son objectif est de franchir la barre des 100.000 femmes soutenues en 2022.

Annie BOSSON, Services, Côte d’Ivoire

ANNIE BOSSON, jeune femme dynamique de 36 ans, mariée et mère de 3 enfants, de formation ingénieure financier, a travaillé 5 ans en entreprise en qualité de comptable puis chef comptable avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. Elle a commencé cette belle aventure par l’ouverture d’une boutique de prêt à porter et maroquinerie féminine, elle s’est par la suite lancée dans le transport par la mise en circulation de minicars destiné au ramassage scolaires des établissements privés de son quartier. Elle a lancé une troisième activité de distribution et de conciergerie aux entreprises, ASM SERVICES. Le désir d’être autonome, de créer de la valeur et le bien-être de sa famille sont ses motivations quotidiennes. En 5 ans, elle a réussi à lancer 3 activités qui se portent bien, et elle a encore beaucoup de projets en cours.

Kante COULIBALY, Agrotransformation, Côte d’Ivoire

KANTE COULIBALY Fanta, 50 ans, est titulaire d’un Master en Audit et Contrôle de Gestion. Elle est la gérante de DISTRIPREST créée en 2008, spécialisée dans la transformation des produits alimentaires et cosmétiques 100% naturels. Elle a participé à plusieurs formations de renforcement de capacités, car elle juge bénéfique d’intégrer des réseaux d’entrepreneurs afin de tisser des relations d’affaires et de se former en apprenant des autres également. Elle s’est lancée dans cette aventure pour lutter contre le gaspillage post-récolte en zone rurale, pour promouvoir la conservation à longue durée des produits alimentaires ivoiriens, pour la préservation de la beauté Africaine sans l’usage de produits néfastes pour la peau et dépigmentant. Sa motivation : valoriser de ce que l’Afrique a comme trésors.

Diaby BINTOU, Agriculture, Côte d’Ivoire

GHAZALY SONS & CO est une entreprise familiale spécialisée dans le secteur agricole et dirigée par une sœur et son frère associés, âgés de 31 et 29 ans. L’aînée, Diaby Bintou a une formation en finance et comptabilité, et une expérience professionnelle dans l’agriculture et l’hôtellerie, tandis que son frère est médecin. Ce duo complémentaire a pour activité principale, l’élevage de dindes et la commercialisation de sa viande. Leur objectif à moyen terme est de réaliser de la boucherie et charcuterie, et de commercialiser les produits alimentaires à base de volaille. A long terme, ils ambitionnent d’être l’un des leaders ivoiriens dans l’aviculture et une référence dans la spécialisation de la dinde. Leurs objectifs : développer l’élevage de la dinde et d’autres espèces aviaires ; former et aider les jeunes qui veulent embrasser le domaine ; créer une ferme-école qui sera un centre d’incubation ; mettre en place une chaîne de distribution.

Maman SOJA, Agriculture, Côte d’Ivoire

Assistante sociale avec plus de 20 ans d’expérience, Maman Soja a interrompu sa carrière professionnelle pour créer Bakthi une entreprise de transformation agricole et boulangère. À 59 ans, elle fabrique avec amour et passion des produits tels que la farine, du hachis et des brochettes. Elle vient d’ouvrir une boutique à Treichville où elle vend ses produits. Grâce à celle-ci, elle aura une certaine visibilité et espère pouvoir par la suite vendre ses produits dans toute la Côte d’Ivoire et au-delà. Son objectif : Accroître son chiffre d’affaires, afin d’employer plus de jeunes et construire son unité de production, dont elle a déjà acquis le terrain. Dans le futur proche elle compte former la jeunesse et lui transmettre sa passion et ses connaissances. Maman Soja est une self made woman, qui s’est formée seule et par ses différents échecs sans jamais renoncer à ses objectifs. Elle cherche un financement pour réaliser la prochaine étape de son projet : construire une unité de production.

Huguette KOHOUE LAWSON, Services, Côte d’Ivoire

HUGUETTE KOHOUE LAWSON est Fondatrice et Directrice Générale de SAGES CI, spécialisée en création et management d’entreprise, conseils et approches alternatives pour une gestion durable des infrastructures et en ingénierie Informatique. À travers SAGES-CI, elle accompagne actuellement plusieurs projets de sociétés agricoles. Elle travaille également sur deux autres projets : le premier portant sur la gestion des affaires des micros, petites et moyennes entreprises et le deuxième sur le développement des collectivités territoriales avec pour implication l’employabilité des jeunes. Âgée de 48 ans, elle est diplômée en science économique et de gestion, option Affaires Internationales. Également titulaire d’un diplôme d’ingénieure pédagogique, elle est Consultante et formatrice en éducation à distance, et Administratrice des plateformes de formation et des MOOC des Universités. Elle est membre de la Commission Genre de la FIPME et fait partie des Women In Business, où elle tient un rôle de mentor auprès de deux jeunes femmes.

Solange KOUADIO, Commerces, Côte d’Ivoire

SOLANGE KOUADIO, 53 ans, a dû arrêter ses études en troisième secondaire et a eu très tôt la volonté de gagner sa vie. S’inspirant de sa mère, commerçante de pagne en province, elle a décidé de se lancer elle aussi dans le commerce en 1993. Tout d’abord en voyageant dans la sous-région (Togo, Bénin et Nigeria) pour vendre des articles de bureau en bureau, puis en ouvrant son propre magasin en 2003. La boutique « BONHEUR DES DAMES » située à Abidjan dans la commune de Cocody, propose une grande gamme de vêtements et chaussures accessibles à toutes les bourses. Ses chaussures sont également vendues en ligne sur JUMIA CÔTE D’IVOIRE. Son ambition à moyen terme est de devenir la plus grande boutique sur le marché ivoirien de vente en gros et en détail d’habits sélectionnés par ses soins à Paris et Dubaï, mais également en vendant sa propre marque de chaussures « BONHEUR DES DAMES » confectionnée localement.

Akisi Julie KOUAME Epouse ESSE, Mode et artisanat, Côte d’Ivoire

ROSCHESLI CRÉATION est une entreprise de confection et vente de chapeaux et accessoires pour Dame créée en 2011. Cette entreprise est dirigée depuis ses débuts par sa créatrice, Julie ESSE une ivoirienne de 43 ans passionnée par l’artisanat et l’encadrement des jeunes filles. Sa motivation est née du fait qu’il n’y avait pas en Afrique de l’ouest francophone d’entreprises qui fabriquaient des chapeaux de cérémonie. Avec ROSCHESLI CRÉATION, elle a donc souhaité répondre à ce besoin de la population ivoirienne et alentours qui importaient les accessoires de l’Europe. Son objectif est d’être la première entreprise de confection et de distribution de chapeaux et accessoires pour Dame en Afrique francophone.

Safiatou KEITA, Transport et logistique, Côte d’Ivoire

HEDVIN sarl est une entreprise en transport et logistique de Côte d’Ivoire, crée en 2018 et dirigée par Safiatou KEITIA.  Ils interviennent dans le SOURCING et offrent également leurs services en SOLUTIONS LOGISTIQUES. Leurs prestations pour le SOURCING consistent en une centrale d’achats pour des entreprises qui en manifestent le besoin et cela se résume à : Identifier les besoins d’approvisionnement en matériels ou matière première ; analyser et planifier les approvisionnements selon la périodicité requise par le client et orchestrer l’approvisionnement depuis le site fournisseur jusqu’au magasin du client. Quant à leurs SOLUTIONS LOGISTIQUES, elles sont constituées par leurs prestations en Fret Forwarding (aérien et maritime) ; transit tant à l’import qu’à l’export ; transports (livraison de conteneur, livraison de marchandises diverses, hinterland…) ; mise à disposition d’équipements (fourchettes, chalenger, tracteurs et semi-remorques, …) et de sites (entrepôts, plateforme…) pour la manutention et l’entreposage.

Honorine OLLO, Aviation, Côte d’Ivoire

Titulaire d’une maitrise en Droit obtenue en 1979, Honorine OLLO a également été formée dans le domaine aéronautique et ce à de différents postes, allant d’hôtesse de l’air, chef de cabine à instructeur du personnel navigant. Toutes ces expériences ont été faites à Air Afrique, Air Ivoire, Air France et Air Inter. Elle a créé une Agence de Tour Operator, puis a été consultante au Ministère des Cultes de la Côte d’Ivoire pendant deux ans pour les vols de pèlerinages en Arabie Saoudite. Avant de créer sa société CI TOURS en 2007, Honorine a été administrateur du Groupe SITHO & Rama qui existe depuis 1987 (NSAHOTEL). Actuellement elle est Directrice d’exploitation du restaurant LES JARDINS DU RAIL depuis 2018. CI TOURS est une compagnie aérienne enregistrée à l’OACI et au FAA, sa vision est de bâtir l’une des principales compagnies aériennes internationales qui se distinguent par ses origines africaines. Avec ses 23 employés, elle souhaite relier les pays africains entre eux et le reste du monde empreint de l’hospitalité traditionnelle africaine.

Suzanne ABROGOUA, Textile et artisanat, Côte d’Ivoire

Suzanne ABROGOUA, Président Directeur Général de l’entreprise sociale MELABR créée en 2010 pour aider les jeunes filles de la zone Urbaine d’Abidjan, en les insérant dans le monde du travail. Soit via un apprentissage, soit via un emploi ou/et en les amenant à rechercher un revenu. Ainsi, elle permet leur insertion sociale et leur indépendance financière. MELABR, une unité intégrée dans le textile, a une capacité de production avec un atelier de confection dont le personnel est à 98% des femmes. A ce jour MELABRE a un effectif de 15 agents, avec un management totalement féminin. MELABR a également une boutique-hôtel à Abidjan et un atelier de confection de huit machines à coudre et à broder, un atelier de tissage, et un partenariat avec un maître maroquinier formé en Italie. Pionnier en Côte d’Ivoire du linge de maison Afro-contemporain, MELABR allie le tissage traditionnel fait main aux tissus nobles (coton 100% ou mixte).

Aminata DOSSO épouse DIOMANDE, Immobilier, Côte d’Ivoire

Aminata est âgée de 33 ans, épouse et mère de famille, elle est titulaire d’une maîtrise en Droit des affaires. Après des expériences professionnelles conséquentes dans l’immobilier, son savoir-faire se transforme en véritable passion. Forte de ses acquis et décidée à bousculer le modèle ivoirien, elle ouvre en 2017 l’agence Corail Immobilier. Agence agrée de l’Etat Ivoirien, spécialisée dans la gestion immobilière, la vente et la location avec plus d’une centaine de contrats. L’agence dispose également d’un pôle construction, qui emploie une cinquantaine de contractuelles, et reçoit régulièrement des marchés de rénovations ou de construction par des entreprises privées/publiques ou des particuliers. Aujourd’hui Corail Immobilier s’impose peu à peu comme une référence du marché immobilier ivoirien et souhaite à court terme innover avec une réalisation qui serait entièrement dédiée aux femmes en difficulté. Un projet social et écologique permettant à des millions de mères célibataires, de veuves ou de divorcées travailleuses d’acquérir un toit stable à tout petit prix pour leur famille.

Fatim SIDIBE, Commerce, Côte d’Ivoire

Fatim SIDIBE, 30 ans, sage-femme de formation, a débuté sa carrière d’entrepreneur à 17 ans en aidant sa mère commerçante de wax depuis les années 80. Elle a fait son petit bout de chemin à travers plusieurs pays d’Afrique mais aussi d’Asie. Avec l’exportation de certains articles de bureaux, elle a officiellement décidé de créer son entreprise Ciorra&Co en 2016. Ses objectifs actuels sont d’établir une entreprise assez solide, tout en continuant de se former, pour permettre à sa PME d’être pérenne. Elle souhaite également trouver un financement pour ouvrir une clinique spéciale néonatale et ainsi revenir à sa première passion.

Arcadie Svetlana MINGUENGUI NDOMBA, Services, Gabon

Âgée de 33 ans, Arcadie Svetlana MINGUENGUI NDOMBA est diplômée de l’ENA du Gabon en Administration Scolaire et Universitaire. Juriste à la base, elle a également un Master spécialisé en management d’Administration Publique obtenu à MDIS de Singapour. Elle débute sa carrière professionnelle dans un cabinet juridique puis conseillère juridique chez CITIBANK et actuellement Chargée d’Études au Secrétariat Générale du Ministère de l’Enseignement Supérieur, où elle assure le suivi des carrières et le traitement des dossiers techniques des Agents de ce département ministériel.  Elle est en parallèle, Co fondatrice, associée et Responsable de la PME 3D AFRIQUE – GABON (Agence de Libreville). Spécialisée en Ingénierie, Conseils, Formations, Accompagnement et Assistance, dans les domaines du Génie sanitaire, gestion des projets, gestion QHSE et RH. Avec pour objectif principal de se positionner comme un partenaire privilégié pour les industriels miniers et pétroliers et accroître de façon considérable son chiffre d’affaires.

Leyinda Yekegni BOUANGA, Services et commerces, Gabon, Libreville

Leyinda Yekegni BOUANGA, jeune femme entrepreneur gabonaise de 36 ans dans le domaine des services et du commerce, a à son actif 3 structures « Dona Service », « Privilège lounge » et « Privilège coiffure ».  Titulaire d’un BTS en tourisme et hôtellerie et d’un DUT en gestion des ressources humaines, elle se lance alors en classe de terminale dans le commerce de vêtements d’abord, puis dans la location de véhicules et la prestation d’hôtesses dans l’événementiel pour des particuliers et des sociétés locales. Déterminée à être chef d’entreprise, elle crée en 2013 « Dona Services », une société d’aménagement et d’entretiens des espaces verts et de ventes de matériaux. En 2017, elle crée une seconde entreprise « Privilège lounge et Privilège coiffure », avec l’ambition de lancer sa marque de produits cosmétiques, sur laquelle elle travaille actuellement. Leyinda compte conquérir tout le Gabon en affirmant la présence des entreprises dans la capitale et la sous-région.

Patricia Sylvie BEANG MBA, Agrobusiness, Gabon

Originaire de Meteck M’Avie au Gabon, Patricia Sylvie BEANG MBA, fonctionnaire depuis 28 ans, décide il y a 5 ans de créer en parallèle son entreprise « Les saveurs de Meteck M’Avie », spécialisée dans la transformation agroalimentaire. Cette mère de cinq enfants, passionnée de cuisine et par la tradition culinaire de son pays, se penche vers l’entrepreneuriat afin de générer plus de revenus pour subvenir aux besoins de sa famille. C’est tout naturellement qu’elle choisit de développer son activité dans la revalorisation de produits du terroir tels que les cookies aux amandes d’odika (à base du fruit de l’acacia), aux amandes de concombre, aux noisettes ou encore aux arachides. Ambitieuse, les produits de Patricia se font rapidement remarquer et elle prend part à de nombreux programmes de formation et d’expositions internationales. Ses cookies à l’odika remportent notamment un franc succès jusqu’à figurer au menu des loges de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon. Son ambition est d’ouvrir dans peu de temps, la première biscuiterie artisanale du Gabon.

Amedome min Dianey ANAFOU, Services/agroalimentaire, Gabon

La gloria épicerie est une structure qui vend des produits de premières nécessités en zones sous urbaines depuis 2016 avec comme objectif premier de fournir à toutes les couches sociales un accès facile aux produits de premières nécessités que sont le pain, le lait, le sucre et bien d’autres. Cette structure est créée par Mlle Amedome min Dianey Anafou, qui est née le 25 juin 1988 à Ntoum au Gabon. Après son baccalauréat, elle a obtenu une licence en sciences de gestion et un Master deux en administration des entreprises à l’INSG. Après plusieurs stages dans la ville de Libreville, elle a été assistante comptable puis comptable dans des sociétés de BTP. Actuellement, elle réside dans la ville de Moanda et son objectif à l’horizon 2020-2021 est de transformer l’épicerie en un mini market avec la vente de fruits et légumes et d’autres vivres dont a besoin la population et cela à un coût raisonnable.

Ariane NGOUESSONO SOUFIANO, Technologie, Gabon

Ariane NGOUESSONO SOUFIANO, 36 ans, est diplômée d’un master en droit. Pendant sa période de chômage, elle constate que 80% de la population n’est pas bancarisée et 81% des villes n’ont aucun établissement bancaire. Ce qui nécessite le convoyage de fonds pour les entreprises et le déplacement des salariés d’une ville à une autre pour percevoir leur dû. Elle crée alors une plateforme fintech de paiement de salaire en masse via mobile money pour les entreprises ayant des salariés non bancarisés. Son ambition est d’aider les entreprises et la population d’une part, mais aussi de participer à l’accroissement de l’inclusion financière. Ses objectifs sont de montrer à ces 332 millions de personnes financièrement exclues en Afrique, dont 60% sont des femmes, qu’il y a une solution avec la fintech. Ariane souhaite faciliter l’utilisation du mobile money en Afrique Centrale afin que le Gabon soit une référence comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire le sont en Afrique de l’Ouest.

Lerato MOTSAMAI, Industrie/Pétrochimique, Afrique du Sud

Lerato est la fondatrice et PDG de Petrolink, une société sud-africaine qui élabore, mélange et distribue des lubrifiants, des huiles, des graisses et des produits chimiques spécialisés pour l’industrie automobile à l’aide d’huiles de base vierges et d’additifs de haute qualité. Avec une carrière de 21 ans dans le secteur de la pétrochimie, Lerato dirige une équipe diversifiée. Sa clientèle inclut des brasseries, des mines, l’aviation, l’agriculture, l’industrie automobile et les industries lourdes. Son expertise créative dans la gestion de Petrolink lui a valu d’être reconnue par le Business Report de IOL comme l’une des trois femmes les plus influentes dans le secteur de l’énergie sud-africain et par Financial Mail comme une force motrice de l’énergie. De plus, l’activisme passionné de Lerato dans l’avancement économique des jeunes femmes et des filles, s’exprime à travers Girlignite Africa Academy, une jeune ONG qu’elle a fondée en 2014 et qui a touché 7500 jeunes grâce à un programme global d’autonomisation axé sur le développement des compétences et une éducation STEM en Afrique du Sud, au Zimbabwe, à Madagascar, aux Comores et au Mozambique, des marchés où Petrolink est opérationnel.

Noxolo Patricia MBOKOMA, Formation, Afrique du Sud

Noxy est une spécialiste de la formation, Directrice générale et fondatrice de l’Académie de formation Siba Jo Lily. Académie enregistrée auprès de NCR (National Credit Regulator) en Afrique du Sud. Diplômée de B Com, âgé de 48 ans, avec 22 ans d’expérience dans les services financiers. Elle a terminé sa deuxième année de MBA à la Rhodes Business School. Elle a également suivi et réussi des modules de MBA à l’Université de Loughborough, Londres, Royaume-Uni. Elle possède une vaste expérience dans les domaines de la gestion financière, de la gestion du capital humain et du développement organisationnel. Dirigeante chez Perm Bank au Cape, Old Mutual Asset Management, First National Bank, Nedcor Investment Bank, JP Morgan Asset Management et BoE Private Clients.

Facilitatrice, évaluatrice et modératrice accréditée. Sa société est accréditée par Services Seta dans la gestion de projet niveau 4, la Création de nouvelle entreprise : Relation client, l’entreprenariat, les ressources humaines et services financiers niveau 2 et l’administration des affaires niveau 2. Elle a également l’accréditation de la Bank Seta en microfinance, services bancaires, marchés financiers et ses instruments.

Athi MBETE, Ressources humaines, Afrique du Sud

Athi MBETE est une chef d’entreprise astucieuse et accompli, âgée de 34 ans. Elle dirige « Equity Insights », une agence de recrutement pour la diversité et l’inclusion, et « TransEra Solutions », une société de conseil et de consultance. Elle est également cofondatrice et animatrice de « Like-Minded Entrepreneurship », un groupe créé pour les entrepreneurs noirs émergents et dynamiques dans la province du Cap-Occidental, dans le but d’encourager un dialogue intégral où des points de vue divergents peuvent être synthétisés, évoquant ainsi de nouvelles pistes d’action. Elle est actuellement inscrite pour son diplôme de troisième cycle (Post Grad Diploma) en gestion et administration des affaires à la Milpark Business School. Elle est motivée par les autres et s’enthousiasme pour les marques et les organisations transformationnelles. Elle est également une conférencière passionnée et mène le débat sur des sujets tels que l’encadrement et le développement de carrière, l’autonomisation des jeunes, des femmes et du leadership, la construction de soi et le développement de sa marque personnelle. Elle a pour vision d’encourager, d’inspirer et de promouvoir activement des femmes fortes en trouvant une place et un but dans leur vie. Elle encadre actuellement 15 jeunes qu’elle considère comme les champions de la prochaine génération, pour les aider à exceller à tous les niveaux professionnels. Ses spécialités et domaines d’expertise incluent : le développement des personnes, le développement de nouvelles entreprises, le développement de la marque, le coaching et le mentorat.

Bintou KABA, Services/Communication, Guinée

Bintou KABA, issue d’une famille de 9 enfants, est née à Forecariah en 1989 et a grandi à Conakry, la capitale Guinéenne. Sa mère Kadiatou Cissé est ménagère tandis que son père Elhadj Ousmane Kaba était commerçant. Son baccalauréat en poche, elle s’inscrit dans une école professionnelle Nako Diabaté où elle y obtient en 2011 son BTS en comptabilité et Gestion. Par après elle entreprend des études universitaires en Administration des affaires dans une université privée INSET en 2012 où elle obtient sa Licence. En 2014, Bintou travaille comme agent de comptoir stagiaire à Satguru travel, une agence de voyage internationale. En 2015, elle obtient un emploi dans le domaine du marketing et de la publicité jusqu’en 2017 l’année où elle décida de créer son entreprise MKK GLOBALE dans des conditions très difficiles. Puis elle crée une entreprise de communication institutionnelle et événementielle qui va éditer le magazine DOLON, qui est un bimestriel économique traitant également diverses rubriques (santé, faits de société, politique, culture, tourisme, questions de genre…) et qui participe à la promotion des femmes africaines et particulièrement celles de Guinée.

Fatoumata Diaraye DIALLO, Transport/Commerce, Guinée

Fatoumata Diaraye DIALLO, née en 1986 à Télimélé en Guinée, est diplômée d’un BAC+4 en Administration des Affaires. En 2014 elle créé DIAMAR INTERNATIONAL SARL, une entreprise qui a pour ambition de mettre en place une unité de transformation de la pomme de terre locale en frite, mais aussi de conservation, d’importation et de commercialisation de produits surgelés tels que les filets de poisson et les fruits de mer en Guinée. Elle souhaite également développer une activité de savonnerie. Ambitieuse et travailleuse, Fatoumata saisit toutes les opportunités de se former, comme tout entrepreneur soucieux de son avenir. Son ambition pour le futur, acquérir une connaissance solide pour devenir un leader compétant, intègre et capable de servir la Guinée afin de participer activement à son développement économique.

Baldé Fatoumata BATOULY, Transport/Commerce, Guinée

Baldé Fatoumata BATOULY, 32 ans, Guinéenne de nationalité est née à Bouake (RCI) et a étudié entre la Guinée et la Côte d’Ivoire de 1994 à 2015.  Elle obtient son Baccalauréat du Lycée Hoggo M’Bouro en 2007, puis son Attestation de l’Université Gamal Abdel Nasse Faculté de Médecine en 2012. De Juillet 2012 à avril 2015, elle est Assistante de Direction à Vision 2000 Communication, puis Responsable Commerciale chez SAVA-GUINEE. Elle a ensuite suivi une formation en Marketing & Management à l’Institut Professionnel Moderne de Conakry (Diplôme BTP) en 2015. Elle parle français et a une notion basique de l’anglais. Baldé Fatoumata travaille depuis Août 2015 comme Responsable des Opérations à Intercity 224 qui est une société de location de véhicule. En mai 2019, elle créé sa société BDLocaguinée, spécialisée dans la location de véhicules et engins lourds. BDLocaguinee a une équipe dynamique et disponible 24h/24 pour la satisfaction totale de ses clients. Sa mission est de répondre à temps aux attentes et aux besoins de ses clients. Après Six mois d’activité, BDLocaguinee a déjà réalisé un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de Francs guinéens.

Saran KEITA, Agriculture/agrobusiness, Guinée

Saran KETIA, 51 ans, est médecin nutritionniste, Gérante de Amidjor Agrobusiness Sarl et Présidente de la Coopérative Amidjor pour l’autonomisation des Femmes. Créé en 2008, Amidjor Agrobusiness, évolue dans l’agriculture et la transformation des produits locaux et des produits forestiers non ligneux. Également Présidente de AWEP-GUINEE et Coordonnatrice de la Cellule des Initiatives Féminines de la Fondation l’Afrique Émergente, Saran est nommée Juge Consulaire de Conakry en février 2019, et elle est membre des anciens Boursiers de l’Ambassade des États-Unis en Guinée. Elle est diplômée de l’université Gamal Abdel Naser de Conakry en gestion des entreprises dans la transformation agroalimentaire, en hygiène alimentaire et en gestion de projets. Elle a participé à plusieurs formations entrepreneuriale et professionnelle, notamment aux États-Unis avec le programme AWEP mise en place par Mme Hillary Clinton, mais aussi avec l’Organisation Mondiale du Commerce, ITC, avec l’Ambassade des États-Unis en Guinée, et avec la Banque Africaine de Développement lors du programme AFAWA/Entreprenarium à Conakry. Avec toutes ces expériences acquises, elle est convaincue de sa capacité de gestion des projets pour aider les femmes à s’émanciper et à s’autonomiser. Elle déclare sa disponibilité accrue pour la gent féminine.

Elise KOIVOGUI, Communication, Guinée

Du haut de ses 31 ans, mariée et mère de trois enfants, Elise KOIVOGUI est un manager en Ressources Humaines, une Activiste et une spécialiste en Communication. Présidente du comité de gestion de Gestion Associée du Cabinet d’expertise RH MCA CONSULTING (depuis 2011), Fondatrice Associée de l’agence de Communication institutionnelle et événementielle « More and More » depuis 2015, et Présidente de l’Association des Jeunes Intellectuels de Guinée (AJIG). Elise est passionnée de communication de tout genre (communication digitale, communication institutionnelle, communication politique), de gestion des ressources humaines et d’actions sociale et humanitaire.   Elle est initiatrice du célèbre concept KATALA 224, et elle ambitionne de devenir une opératrice économique incontournable de la Guinée.

Djenabou DIALLO, Agriculture et élevage, Guinée

Djenabou DIALLO, 30 ans, est titulaire d’un master en agro-physiologie et phytopathologie. C’est une des spécialistes en cacao-culture de Guinée. Elle pilote actuellement un projet de recherche sur la caractérisation agronomique des cacaoyers cultivés en Guinée et elle est aussi consultante auprès des producteurs et des cabinets d’étude. L’entrepreneuriat agricole est une de ses passions et missions, elle produit les cultures maraichères et l’ananas à Kindia. Djenabou envisage de produire du miel à Mamou, mais aussi d’expérimenter la culture de café et cacao en Mouyenne et en Basse Guinée.  Passionnée d’agriculture, elle ambitionne de créer un centre d’excellence à l’image du centre Songhai du Benin. Ce centre formera des jeunes africains de Guinée et d’ailleurs. Depuis plus d’une année, elle contribue activement au développement des cultures de rente telle que le café, le cacao et l’anacarde en Guinée.

Djenab THIAM, Restauration, Guinée

Djenab THIAM, 29 ans, est mariée et diplômée en Tourisme et Hôtellerie en Guinée. Elle dispose de 5 ans d’expérience dans ce secteur. Après plusieurs stages de formation pratique, elle a créé en 2015 sa propre pâtisserie « Aux Mille Saveurs de Nongo » dont elle est la PDG. Sa motivation est la recherche de nouvelles opportunités afin d’apprendre les techniques de gestion d’entreprise, ce qui l’amère à participer au programme AFAWA/Entreprenarium à Conakry en juillet 2019. Avec son projet « Un an, une plante », Djenab s’est fixée pour objectif le développement d’une gamme de produits pâtissiers en harmonie avec l’environnement.

Fatoumata BAH, Agribusiness, Guinée

Fatoumata BAH est diplômée en gestion commerciale et elle la gérante de AGRINNOV, une entreprise créée en 2019 qui s’est spécialisée dans la production et la commercialisation des fruits séchés. Âgée de 30 ans et riche d’une expérience de deux ans en transformation alimentaire, un an en entreprenariat agricole et cinq ans en gestion des stocks, Fatoumata décide de se lancer dans l’agribusiness en 2019 en créant AGRINNOV, une société qui emploie aujourd’hui trois employés. Ayant constaté les pertes considérables post-récoltes que subissent les producteurs de sa localité, elle décide de promouvoir la gestion post-récolte via le séchage. Cette technique réduit considérablement la perte des fruits post-récolte tout en revalorisant le secteur agricole en Guinée.

Mercy Zoe WANJIRU, Tourism/Services, Kenya

Mercy Zoe Wanjiru est une entrepreneure Kenyane de 38 ans. Elle dirige Bush and Events Africa (www.bushandevents.com), une société basée à Nairobi qui organise des safaris. Bush and Events Africa organise également des événements corporatifs, des lunes de miel, des événements à la plage et des excursions en montagne. Le parcours de Mercy dans l’industrie du tourisme a débuté grâce à sa passion et son intérêt pour ce secteur, ainsi que pour la faune et la conservation. Elle a étudié l’informatique mais s’est rendue compte qu’elle n’était pas passionnée par ce secteur, au contraire du du tourisme et de la conservation de la nature. Mercy espère faire de Bush and Events Africa une entreprise durable qui résistera au temps et continuera de faire une différence dans la vie de nombreuses personnes en soutenant continuellement les femmes et les communautés locales.

Joanne MAHUGU, Agribusiness, Kenya

Joanne MAHUGU, 36 ans, est ingénieure séniore en génie civil et technique de construction. Elle possède une expérience confirmée dans les projets résidentiels et commerciaux à petite et grande échelle. Elle est spécialisée dans la gestion de projets, la conception technique et la supervision. Joanne est diplômée de l’Université d’Agriculture et de Technologie Jomo Kenyatta avec une Maîtrise en génie de la construction et gestion et d’un Baccalauréat en génie civil (avec mention très honorable). Elle travaille actuellement à l’Université Kenyatta en tant qu’ingénieur universitaire chargée des projets civils et structurels. Elle est également passionnée par l’agriculture. Elle dirige Talies Africa avec son mari, une entreprise spécialisée dans la production de produits agricoles frais et de qualité, destinés au marché local kenyan et à l’export. Leur vision est d’être le premier producteur africain de produits agricoles avec une qualité constante de haut niveau et un approvisionnement dans les délais. Leur mission est d’avoir une production agricole de qualité via des techniques de production améliorée, de valeur ajoutée et des innovations marketing pour leurs clients.

Edith OREGO, Industry/Agrobusiness, Kenya

Edith OREGO a 33 ans et est titulaire d’un MBA en commerce international de l’Université de Gloucestershire, au Royaume-Uni. Fondatrice d’Edibowl Foods Limited, administratrice dans l’âme et gastronome. Après avoir cherché des opportunités dans l’industrie hôtelière avec les sociétés de traiteurs d’élite de Londres, elle a développé un vif intérêt pour les différentes cuisines, ce qui l’a motivée à se lancer dans un voyage passionnant pour combler ses lacunes. De retour chez elle au Kenya, elle créé une gamme de sauces incorporant certains des ingrédients riches, nutritifs et savoureux cultivés dans le pays. Une initiative qui aide à réduire les pertes d’après récolte, à responsabiliser financièrement les agriculteurs et à améliorer la vie des communautés locales. Sa société, Edibowl Foods Limited, entend également continuer à produire des produits locaux de qualité et faits maison et à contribuer à la croissance de l’industrie artisanale en promouvant la devise : “Achetez Kenyan, construisez le Kenya !”.

Margaret MUTHEU MUTUA, Services, Kenya

Margaret MUTHEU MUTUA est une entrepreneure motivée et travailleuse et qui aime responsabiliser les autres entrepreneurs. Elle est titulaire d’une Licence en informatique et justifie d’une expérience de 10 ans dans le secteur des technologies de l’information et de près de 8 ans en tant qu’entrepreneure. Ce qui la motive, c’est la passion de réussir, d’avoir un impact positif et de créer des opportunités pour les autres. Women Biz360 Hub est la dernière initiative qu’elle a créée pour donner aux femmes d’affaires en Afrique, les moyens de vaincre les préjugés limitants qui les ont laissées à la traîne et de réaliser leur plein potentiel dans leur vie et leur entreprise. Son Hub cherche à les aider à aller de l’avant dans leur vie et dans leurs entreprises, tout en les aidant à faire le lien entre la technologie, l’accès aux marchés et le déficit de financement des femmes entrepreneures. En novembre 2019, Biz360 Hub commence avec sa première cohorte de 20 femmes entrepreneures.

Joyce WAIRIMU MUNYUA, Textile et habillement, Kenya

Joyce WAIRIMU MUNYUA est une femme entrepreneur de Nairobi, au Kenya. Elle a 39 ans et est titulaire d’une License en éducation. Elle poursuit actuellement un MBA en marketing / branding de l’Université de Nairobi. Elle a démarré son activité de fabricant des vêtements en 2015 et, avec le temps, elle est passée de la sous-traitance à la possession de sa propre machine à coudre. Son parcours a commencé il y a longtemps, alors qu’elle n’était encore qu’une jeune fille. Elle a toujours eu une passion pour la mode et la couture et pouvait confectionner ses propres jupes chez elle à l’aide de la machine à coudre de ses parents. Elle n’a jamais pensé qu’elle ferait de cela son métier, surtout après avoir étudié différents cours. Elle pense que le destin en a voulu ainsi et elle est très heureuse de coudre des uniformes pour des entreprises, des institutions gouvernementales, des usines et des hôpitaux. Cela lui procure une grande joie de mener à bien une importante commande pour un client. Avec ses sept employés, elle a déjà fourni des uniformes à certaines des plus grandes institutions gouvernementales du Kenya, telles que KENGEN, KENHA, etc. Elle espère pouvoir développer sa gamme de vêtements prêt-à-porter, tant pour le marché kenyan que pour le marché régional.

Rachel KINYANJUI-GITONGA, Industrie textile, Kenya

Rachel KINYANJUI-GITONGA est une entrepreneure sociale de 35 ans et la directrice de Silverscope Limited, une entreprise de fabrication de vêtements fondée en 2016 au Kenya. Son expérience s’étend sur plus de 12 ans dans la gestion des comptes clés et la gestion de la relation client. Elle est titulaire d’une licence en Arts (CPA K) et poursuit actuellement une maîtrise en relations internationales à l’USIU Africa. Son objectif est d’établir une capacité de production efficace dans une industrie qui favorise la créativité dans la mode, l’expansion du marché, la pérennité de l’emploi, le progrès technologique et la gestion optimale des flux de trésorerie. Rachel se réjouit de pouvoir soutenir les femmes et les jeunes talents en leur donnant la possibilité de gagner un revenu et, même si c’est dans une faible proportion, pouvoir impacter leurs vies de façon positive. Elle est passionnée par le changement et l’amélioration continue dans tous les domaines de sa vie et est vit selon le précepte que “quand elle fait du bien, elle se sent bien”, ce qui forme la base de sa religion !

Jane WANGARI, Energie renouvelable, Kenya

Jane WANGARI est la Directrice Générale de Lejan Energy Limited, une entreprise d’énergie renouvelable basée au Kenya. Lejean Energy Lts contribue à l’économie cyclique en produisant des briquettes de biomasse à usage industriel et en réduisant ainsi les émissions de carbone et la déforestation. Jane est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires en commerce international et développement durable, entrepreneuriat social et poursuit actuellement une maîtrise en arts en transformation sociale. Entrepreneure passionnée et innovante, elle dispose de plus de dix ans d’expérience dans des postes de leadership en entreprise. Jane est expérimentée dans tous les aspects de la création d’une entreprise, de son exploitation, de sa finance et de sa gestion. Elle développe des produits visionnaires et est dotée d’une formation approfondie en recherche et innovation. Véritable communicante et modèle, elle sait identifier et exploiter les atouts de ses coéquipiers pour atteindre les objectifs de l’organisation. Également formatrice, mentor et coach en entrepreneuriat, Jane est une optimiste implacable qui croit qu’il n’y a pas d’échec, seulement des apprentissages.

Bladine UMUZIRANENGE, Services, Rwanda

Blandine Umuziranenge, 29 ans, est la fondatrice et directrice générale de Kosmotive, une entreprise sociale axée sur l’amélioration de la santé reproductive, maternelle et infantile au Rwanda. Au début de sa carrière, elle a travaillé pour Rwanda Broadcasting Agency et la radio Contact FM. Blandine est titulaire d’un diplôme de troisième cycle en gestion de l’innovation sociale, d’un baccalauréat en technologies de l’information et de la communication et d’un diplôme supérieur en technologies de l’information. Ses neuf années d’expérience combinent les technologies de l’information, le développement du leadership, l’entrepreneuriat social, la création de modèles, la couture, la teinture naturelle, la sécurité numérique, le photojournalisme et la réalisation cinématographique. Elle est scénariste, chroniqueuse dans World Pulse et créatrice de mode. L’ambition de Blandine est de faire de Kosmotive la marque référence axée sur la santé reproductive, maternelle et infantile au Rwanda et dans l’ensemble de l’Afrique.

Espérance KANANI, Agribusiness et Textile, Rwanda

Espérance KANANI est titulaire d’une Licence de Gestion à l’Institut Supérieur de Gestion au Burundi, et elle a fait une spécialisation d’économie coopérative à l’Université Panafricaine de Cotonou, au Bénin. Elle a été Consultante au Ministère du Commerce (MINICOM) du Rwanda dans l’agence RCA (Rwanda Cooperative Agency) pendant 6 ans. En 2012 elle crée « Women Import & Export Network », un réseau qui a pour motivation d’agrandir le marché des produits rwandais, la promotion de l’exportation (avoir plus de produits d’exportation et des femmes entrepreneurs qui rentrent dans le milieu de l’exportation), tout en participant à la transformation socio-économique de son pays. Le réseau a pu rassembler 21 sociétés détenues par des femmes qui sont dans les secteurs de la production et de l’exportation. Aujourd’hui, le Network a commencé à produire, transformer et exporter. Elles ont réussi à avoir des marchés dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique centrale ainsi qu’aux Etats Unis.

Sandrine UMUHOZA, Services, Rwanda

Sandrine UMUHOZA est la première née d’une famille de trois enfants. Elle est titulaire d’un diplôme supérieur en génie civil et d’une License en design et technologie architecturale. Elle fait actuellement de l’architecture et de la décoration d’intérieur. Elle a perdu son père lors du génocide de 1994 au Rwanda, comme beaucoup d’autres, alors que le reste de sa famille était sur le chemin du retour au Rwanda, venant du Congo où ses grands-parents s’étaient exilés. Sa mère dû alors assumer seule la responsabilité de la famille, une tâche presque impossible. Une fois au lycée en tant que première née, elle a commencé à soutenir financièrement sa famille pour joindre les deux bouts en faisant de petits boulots. La plupart de ses amies malchanceuses du même âge se sont mariées précocement en raison de circonstances, tandis que d’autres vivaient dangereusement. Aller dans un établissement d’enseignement supérieur pour elle était comme gagner au loto, car la société dans laquelle elle vivait n’avait jamais considéré les établissements d’enseignement supérieur et écoles polytechniques comme étant pour les filles, car c’était une vocation exclusivement réservée aux hommes. Depuis, elle est devenue passionnée par toute opportunité d’amélioration continue, ce qui lui a donné le courage de créer sa propre entreprise « IRABA Design Ltd », sur laquelle elle travaille toujours. Elle rêve de créer « une école de formation professionnelle pour les femmes » où elle pourrait former et encadrer des jeunes filles. Elle rêve d’être une femme d’affaires prospère afin de motiver de nombreuses autres personnes. Sandrine est une militante pour l’autonomisation sociale et économique des femmes et elle souhaite un jour raconter une histoire remarquable de courage, de force et de détermination, la sienne.

Jacqueline KABAHARIRA NYABWIZA, Textile, Rwanda

Jacqueline KABAHARIRA NYABWIZA est née au Rwanda. Elle est mariée et a étudié la littérature et les sciences de l’information à l’université. «Independent Stylist Company » est la société qu’elle a créée en 2008 et enregistrée en 2012. Sa société est spécialisée dans le secteur du textile, en particulier la décoration d’intérieure d’hôtels, de restaurants, de résidences privées (salons, salles à manger, cuisines, salles de bains…) et de bureaux. La plupart de ses produits, confectionnés par ses six employés, sont des rideaux de fenêtre, des napperons, des vêtements, des tabliers, des blouses, des sacs. Ses clients sont des particuliers, des petites et grandes entreprises. Jacqueline a participé à différents programmes de formation et conférences, en particulier ceux dédiés aux femmes dans son pays et à l’étranger. Comme GOLDMAN SACHS (Rwanda), PEACE TRHOUGH BUSINESS (USA), BUSINESS PROFESSIONAL NETWORK (Rwanda), WOMEN CAPITAL RAISING (ENTERPRENARIUM au Rwanda) et INTERNATIONAL BUSINESS VOCATIONAL COLLEGE (Chine, Tianjin TEDA Group Co. Ltd.), AWEP (Rwanda). Elle a remporté différents concours tels que GOLDMAN SACHS 2011, BPN 2014, PTB 2014, ENTREPRENARIUM 2016… En tant que mère et entrepreneure, elle a toujours déployé ses efforts pour élever les jeunes et motiver les jeunes entrepreneurs à créer leur propre entreprise.

Clarisse UWINEZA, Agrobusiness/Chimie, Rwanda

Clarisse UWINEZA est diplômée en Chimie de l’Environnement de l’Université Nationale du Rwanda à Butare. En 2012, son projet de fin d’études « Statut des déchets solides municipaux au Rwanda » lui fait réaliser que la majorité des agriculteurs fertilisent leurs champs avec des engrais chimiques, coûteux et nocifs pour le sol. En 2014, convaincue qu’elle peut apporter une solution locale viable à ce problème, elle crée EPO Ltd qui a pour but de fournir des engrais organiques provenant des déchets agricoles et ménagers. Clarisse veut fournir deux réponses écologiques importantes pour le développement de son pays : la gestion durable des déchets et la production locale d’engrais organiques à moindre coût. Conseillée par les experts d’Entreprenarium, Clarisse a été sélectionnée dans plusieurs compétitions internationales comme le « Global Entrepreneurship Summit 2016 » en Californie. En septembre 2016, elle a également remporté le premier prix « Wailslitz Global Citizen Award » à New York assorti d’une dotation financière.

Ndeye Khady THIAM, Commerce, Sénégal

Ndeye Khady THIAM, 34 ans, est journaliste de formation et titulaire d’une licence et d’un master en cours en marketing et communication. Manager de « Possible », une petite entreprise qui évolue dans l’habillement des grandes dames et des femmes voilées, avec pour message que le voile ne doit pas être un frein pour la mode. « Possible » offre également des services de restauration (service traiteur, réception, déjeuner, cocktail et cérémonie). Ndeye Khady est une manager qui a toujours eu une grande passion pour la mode et la restauration, en dehors de son métier, le journalisme. Deux secteurs qui lui permettent de s’évader et d’accomplir des merveilles.

Seynabou SYLLA, Technologie, Sénégal

Seynabou SYLLA est une jeune mère célibataire de 30 ans, infographe de formation et travailleuse polyvalente dans le digital. Elle s’est essayée à l’entreprenariat à plusieurs reprises et son plus gros succès fut Cauriolis, une startup de Jeux vidéo éducatifs 100% africains dont le nom a fait le tour du monde. Malheureusement, par manque de soutien, et ayant traversé plusieurs périodes émotionnellement difficiles, telles que la perte soudaine d’un enfant, la plupart des entreprises qu’elle a tenté de créer n’ont pas pu tenir. Aujourd’hui elle revient encore plus résiliente avec le projet TK Universal, une entreprise de communication digitale basée à Thies, au Sénégal, pour participer au développement de sa ville natale et aider et former les jeunes de cette région à trouver leur voie professionnelle. Cette entreprise est une sorte de renouveau pour Seynabou, son équipe, sa région et la jeunesse thiessoise.

Fatou Sall NDIAYE, Agrobusiness, Sénégal

Fatou Sall NDIAYE, appelée la “Dame de Fer du Baol”, est la Présidente et fondatrice de Women Africa Business, Sénégal. Elle est la plus jeune femme entrepreneur dans la région de Diourbel. Après son baccalauréat en 2012, elle s’est lancée dans l’entreprenariat en créant sa propre entreprise dans le secteur Agrobusiness. Elle produit de la pâte d’arachide, du chocolat à base d’arachide, du café et d’autres produits locaux. Elle dirige également un groupement de promotion féminine “Women Africa Business” regroupant une quarantaine de femmes qui s’activent dans la transformation des produits locaux. Elle a créé cette organisation en 2014 dans le but de permettre aux femmes de contribuer à la croissance économique et d’en bénéficier, afin de leur permettre de sortir de la pauvreté. L’objectif est d’utiliser les ressources locales pour créer des emplois notamment pour les femmes qui sont les plus vulnérables dans sa communauté. Son ambition, permettre à ces femmes de développer des compétences qui conduiront au développement d’une citoyenneté économique active. Selon Fatou Sall Ndiaye, “il est possible d’être à la fois une femme, une sœur, une épouse, une mère et une chef d’entreprise” parce qu’elle l’a fait.

Fa DIALLO, Services et Formation, Sénégal

Fa DIALLO est la fondatrice de l’I.A.B (Institut Académique des Bébés), premier institut au Sénégal qui forme aux métiers de la petite enfance. Elle a eu une carrière internationale, après des études en gestion à l’étranger qu’elle a pu financer en travaillant dans le secteur de la petite enfance pendant 10 ans. À son retour au pays natal, elle constate, au regard de son expérience personnelle, l’inexistence de structures réglementées et un manque criant de professionnels. Dotée de formations en développement psychomoteur, neurosciences-cognition, nutrition pédiatrique et psychologie de l’enfant, elle décide de créer un institut qui forme des femmes en échec scolaire et sans emploi pour une prise en charge des 1000 premiers jours de l’enfant. Cette période est fondamentale pour le tout petit. En 2018, IAB a réussi 99 % d’insertion de sa première cohorte et 100 % en 2019. Pour 2020, elle entend élargir sa cible dans les régions via le e-learning.

Eugenia FALL, Tourisme, Sénégal

Après un Master spécialisé dans le tourisme haut de gamme et luxe et 15 années d’expériences dans différents postes dans le secteur touristique à Paris, Eugenia FALL, la fondatrice, a ouvert à Dakar en décembre 2018 « PLATINIUM Tourism Solutions ». Cette nouvelle agence de tourisme propose quatre domaines d’expertise : Le Tourisme d’affaires, le Tourisme de loisir, le Consulting et un Cabinet de recrutement et de placement. Développant des solutions sur mesure capables de répondre aux besoins spécifiques de chacun de ses clients afin d’assurer un accompagnement de qualité avant, pendant et après vos séjours d’affaires ou de loisirs. PLATINIUM met tout en œuvre pour créer des voyages d’exceptions pour ses clients. Son équipe apporte des conseils, et cela de la conception jusqu’à la réalisation pour tous les projets de leurs clients. Tout ceci pour leur permettre de profiter pleinement de leur événement et ainsi se consacrer uniquement à leur programme et leurs invités.

Anta Sarr SINE, Tourisme, Sénégal

KELOU Suarl, a été créée en 2017 par Anta Sarr SINE, pour promouvoir le tourisme local, l’organisation de voyages de groupes de découverte, de tourisme religieux (Egypte, Jérusalem, Fez, Maroc, etc.), de pèlerinage de groupes (La Mecque, Rome, etc). Anta Sarr est également à la tête de l’Association « Épaule contre Épaule » depuis 2014, où sont soutenues plus de 3000 femmes actives dans les domaines suivants : aviculture, transformation et commercialisation de produits (fruits et légumes locaux, céréales, poissons, maraîchage, produits de la mer, etc.). En termes de perspectives, les femmes réclament des formations et des appuis financiers pour développer certaines activités qui tendent à stagner. 300 femmes parmi elles sont engagées dans la formalisation. En termes d’autonomisation, elle accompagne dans la création de caisse, de crédit revolving et d’épargne individuelle avec une culture du remboursement. A ce jour, elle forme avec les outils à sa portée. Toutes réclament des formations de haut niveau et l’accès au financement.

Yakharé SOUMARE, Commerce, Mauritanie

Yakharé SOUMARE, 54 ans, est une informaticienne reconvertie dans la vie associative. Leader militante et activiste pour les droits des femmes et la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) depuis 20 ans, notamment les Mutilations Génitales Féminines (MGF) telles que les excisions pratiquées dans son pays, la Mauritanie. Elle a contribué à mettre en place une structure de microfinance, appelé “Djikké” afin de financer des microprojets détenus par des femmes, pour qu’elles soient autonomes. Yakharé Soumaré souhaite développer son activité économique à travers la création d’une boulangerie et la transformation des produits locaux, et cela pour atteindre son objectif d’autonomie financière. Cette réussite, lui donnera elle l’espère le pouvoir d’être écoutée dans son foyer et dans sa communauté patriarcale. Elle souhaite être un modèle de réussite dans une société où le travail des femmes n’est pas reconnu. Son ambition, contribuer à réduire le chômage des jeunes femmes, victimes des mariages forcés et des VBG, mais aussi celui des jeunes hommes.

Fatimata LAM, Services et Tourisme, Mauritanie

Fatimata LAM est une jeune et dynamique entrepreneuse mauritanienne de 34 ans, diplômée d’un Master Ingénieur Informatique. Elle a monté sa première structure de placement de personnel pour promouvoir les jeunes talents mauritaniens. Avec cette expérience elle s’est suis rendue compte que le dynamisme de ses compatriotes était trop souvent freiné par le manque de moyen et elle a donc naturellement décidé d’étendre ses activités vers la microfinance. Sa société LAM’S créée en 2016 a 10 employés. Enfin, son dernier projet en date se traduit par la création d’une agence de voyage avec une ouverture sur le monde.

Mariko HAWAOU BEN ADAM, Agrobusiness, Mali

Mariko HAWAOU BEN ADAM, jeune femme entrepreneur de 25 ans évoluant dans le domaine agro-pastoral, a décroché une licence en gestion et création d’entreprise ainsi qu’un master en gestion des ressources humaines. Elle a travaillé dans le secteur de la publicité avant de prendre son envol et se concentrer sur sa passion l’agrobusiness.  Elle a repris la ferme familiale « FAPAM » et l’a vraiment transformée en une référence en domaine agronome, de l’aviculture à l’apiculture, en passant par la pisciculture, l’horticulture et l’élevage bovin, tout y est. Mariko a été motivée par son amour pour l’agrobusiness, son désir de réussir à tout prix et de briser la glace sur l’équité du genre. Elle a atteint ses objectifs car elle est une référence en matière de ferme dans sa ville et un exemple de femme battante au Mali.

4 Commentaires

  1. Très fière de voir ces étoiles africaines rayonner dans tous ces domaines incroyables. Coucou spécial à ma petite soeur Julie Esse.

  2. Toutes nos félicitations à nos sœurs. Fier d’elles. Elles seront les moteurs pour nous sortir du sous développement. Thierno SOUMARE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here