Sénégal : 348 milliards de FCFA d’investissements agréés au deuxième trimestre 2019

0

Le volume global des investissements agréés au code des investissements du Sénégal par le guichet unique de l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX) s’est établi à 347,7 milliards de FCFA (521,550 millions d’euros) au deuxième trimestre 2019 selon la note de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) sur les évolutions récentes du Sénégal.

Au premier trimestre 2019, les investissements agréés s’élevaient à 128,7 milliards de FCFA, soit une forte progression de 170,2%.

L’ANSD renseigne que ces investissements sont constitués de 60,8% d’investissements productifs et 39,2% de projets d’infrastructures ». Le volume des investissements consacrés aux infrastructures a considérablement augmenté, s’établissant à 136,3 milliards de FCFA durant la période sous revue 2019 contre seulement 5,4 milliards de FCFA au premier trimestre 2019.

« Ces investissements sont destinés à la production d’énergie d’une valeur de 123,7 milliards de FCFA, à des travaux portuaires évaluées à 10,4 milliards de FCFA, à la réalisation d’un parc industriel de 1,4 milliard de FCFA, au bitumage de routes pour un montant de 0,5 milliard de FCFA et à des complexes commerciaux estimés à 0,3 milliard de FCFA dans les régions de Dakar, Thiès  et Kolda », souligne l’ANSD.

Concernant le volume des investissements productifs agréés, il est ressorti à 211,3 milliards de FCFA contre 123,3 milliards de FCFA au premier trimestre 2019, soit un accroissement de 71,5%.

Concernant le nombre de projets, il a évolué de 3,9% avec 79 projets au deuxième trimestre 2019 contre 76 projets au trimestre précédent.

Comparée à la période correspondante de 2018, la dynamique des investissements productifs agréés au deuxième trimestre 2019 a été négative. Ils se situent à 211,3 milliards de FCFA contre 280,9 milliards de FCFA précédemment (-24,8%).

De même, sur les deux trimestres de l’année, la dynamique des investissements productifs agréés a été défavorable : de 1 433,3 milliards de FCFA en 2018, ils chutent à 334,6 milliards de FCFA en 2019 (-76,7%).

La note de  l’ANSD renseigne aussi que la nature des investissements productifs reste inchangée par rapport au trimestre précédent avec seulement 6,2% de création contre 93,8% d’extension.

Concernant les emplois, les prévisions de recrutement ont enregistré une forte augmentation (+159,6%), avec 6 905 travailleurs au deuxième trimestre 2019 contre  2 660 travailleurs au premier trimestre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here