Doing business 2020 : l’Afrique sub-saharienne en chiffres

0

La Banque mondiale a publié ce jeudi, une nouvelle édition du rapport Doing Business qui mesure l’amélioration du climat des affaires dans le monde. Même si l’Afrique subsaharienne sous-performe, certains pays de la région tirent leur épingle du jeu. 

Selon le rapport, 73 réformes (contre 108 en 2018) ont été réalisées en Afrique subsaharienne, pour une moyenne de 1,5  par pays. 65% des économies de la région ont réalisé au moins une réforme sur la période de l’étude, indique-t-on. 

Deux pays d’Afrique subsaharienne se positionnent dans le top 50 mondial : il s’agit de Maurice, 13e mondial, seul pays africain au Top 20, et du Rwanda de Paul Kagame qui arrive en 38eme position.

Toutefois, le Togo et le Nigeria sont les économies ayant réalisé une progression dite remarquable. Le premier s’en sort avec un bond de 40 places, et intègre le top 100. Le désormais 97e mondial a, en exemple, facilité le transfert de propriété. Le Nigeria, classé 131e sur 180 économies, a facilité l’exécution des contrats en renforçant, par exemple, la qualité des procédures judiciaires.

Globalement, la création des entreprises, l’obtention du permis de construire et l’obtention de prêts sont les  domaines dans lesquels les pays de la région ont le plus procédé à des réformes (12 économies par indicateur). Seuls le Nigeria et la Sierra Leone sont signalés comme les pays ayant réformé dans le domaine du commerce transfrontalier.

« L’Afrique subsaharienne demeure l’une des régions dont les performances sont les plus médiocres en matière de correction » de ses handicaps, d’après Doing Business 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here