Ecobank se dote d’une madame Fintech

1

Ecobank nomme Aissatou Djiba Diallo, précédemment en fonction à Microsoft, en tant que son nouveau conseiller senior en Fintech afin de renforcer de manière stratégique le soutien d’Ecobank au secteur des fintechs.

Dans ses nouvelles fonctions, Djiba dirigera les initiatives fintech du groupe et conseillera la direction générale sur la stratégie fintech du groupe bancaire. Sa nomination est une étape importante dans la mise en œuvre continue de la stratégie numérique globale du groupe et démontre l’engagement d’Ecobank à jouer un rôle majeur et de premier plan dans le soutien au secteur innovant du fintech africain et à conquérir une part de marché importante à l’échelle mondiale.

Avant de rejoindre le groupe Ecobank, Djiba était chargée des innovations chez Microsoft4Afrika, où elle a mis en place une stratégie qui permet d’identifier, soutenir et attirer sur la plate-forme Microsoft Cloud,  des start-ups et partenaires majeurs africains en fintech tout en supervisant 50 pays. Elle a également travaillé comme responsable marketing et Lead Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre des programmes de partenariat et de stratégie.

Eddy Ogbogu, Directeur des Opérations et de la technologie pour le groupe Ecobank, a déclaré : «la nomination de Djiba représente une étape importante dans l’agenda fintech et numérique du groupe Ecobank. L’expertise, la passion et l’innovation qu’elle apporte au poste nous permettront de franchir les prochaines étapes cruciales sur la voie qui nous permettra de renforcer notre position en tant que banque numérique leader en Afrique. ”

Le rôle de Djiba consistera en grande partie à développer l’initiative annuelle phare de la banque en matière de fintech – Ecobank Fintech Challenge – Ecobank Fintech Fellowship – grâce à laquelle le groupe Ecobank a promu les start-ups les plus prometteuses du secteur Fintech.

Le programme offre aux fintechs sélectionnées, l’opportunité d’accélérer leur croissance en établissant un partenariat commercial et une intégration de leurs produits sur la plateforme panafricaine uniformisée et intégrée d’Ecobank. Les programmes Challenge and Fellowship existent depuis deux ans (2017 et 2018) et devraient se développer en une troisième édition améliorée en 2020.

Djiba, qui a siégé au panel des deux éditions précédentes du Challenge and Fellowship, a déclaré : «Je suis ravie de faire partie de la vision du groupe Ecobank qui consiste à soutenir le développement des fintechs et à stimuler davantage le développement économique du continent. La technologie financière est un élément important de l’objectif de la banque en vue d’augmenter considérablement le nombre de ses clients sur son réseau d’implantation de 33 pays africains et d’ouvrir l’accès au marché et l’intégration de l’écosystème fintech africain ». Elle a ajouté : « ces trois dernières années, la banque a renforcé dans une grande mesure, son partenariat avec les fintechs et je suis ravie de ce que le Directeur général du groupe ainsi que les cadres dirigeants donnent la priorité à de nouveaux axes d’actions visant à élargir notre relation avec ces start-ups et à proposer une collaboration d’un tout nouveau genre, de type gagnant-gagnant, porteuse d’un impact positif sur les vies des peuples africains et la croissance des fintechs en Afrique. »

Djiba est titulaire d’une maîtrise en informatique de l’Université Pierre et Marie Curie (France) et est passionnée d’aéronautique.

1 COMMENTAIRE

  1. Oh… Il manque de diversité à ecobank donc on fait des article sur le monde de couleur qu’ils engage… Criss que le monde fait pitié en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here