Afrique centrale : des blocages pour l’augmentation du capital de la BDEAC

0
Le président de la Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC), Fortunato Ofa Mbo Nchama.
La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale n’arrive pas à procéder à l’augmentation de son capital social à 1 200 milliards de FCFA à cause des atermoiements de certains actionnaires de référence. Le récent rapport ne fait pas de mystère au sujet des difficultés dont fait face cette institution bancaire dans le cadre de ses missions. Et pour cause, plus de quatre ans après la résolution n° 178/AGE/54/14 du 24 juin 2014 de l’Assemblée


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis