Gabon-pétrole: Vaalco Energy va débuter le forage en septembre

0

À l’heure où le Gabon travaille pour augmenter sa production de pétrole brut de 50 pour cent à l’horizon 2020/2021, la société américaine de prospection d’hydrocarbures, Vaalco Energy, a annoncé qu’elle débutera sa campagne de forage offshore au mois de septembre. 

Le début de la campagne de forage fait suite à un arrêt complet pour maintenance de quatre plateformes de Vaalco dans la licence d’Etame Marin, qui sont depuis revenues à leurs niveaux de production pré-maintenance, et au prolongement du contrat de location de Vaalco pour l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), Petroleo Nautipa, jusqu’en septembre 2021. 

Le FPSO a une capacité de 25 000 barils par jour, en provenance des champs Etame, Ebouri, Avouma, Tchibala Sud, Tchibala Nord et Etame Sud-Est.

La campagne de forage de cinq puits débutera avec le puits d’appréciation Etame 9P, puis continuera avec le puits de développement 9H de la plateforme Etame. « Notre plan actuel est de forer jusqu’à trois puits de développement et deux puits d’appréciation, avec un financement d’encaisse et de liquidités générées par les opérations », déclare Cary Bounds, PDG.

Vaalco estime un budget de forage net entre 20 et 25 millions de dollars pour cette année, et entre 5 et 10 millions de dollars en 2020. En outre, la société spécialisée dans la prospection au Gabon déclare estimer que les deux puits d’appréciation pourraient confirmer jusqu’à « cinq millions de barils nets de réserves pétrolières 2P, réparties entre six emplacements de puits ciblés par de futures campagnes de forage. »

Dans le cadre de son plan, la société projette également de livrer la plateforme de forage autoélévatrice Vantage International Topaz courant septembre.

2019 a été une année d’intense activité : le 12e cycle d’attribution de licences en eaux profondes et peu profondes du Gabon est toujours en cours ; avec le récent soutien du Fonds monétaire international, le pays a promulgué son code révisé des hydrocarbures, de nature fiscale plus attractive que le précédent ; et Petronas a annoncé la signature d’un permis pour deux explorations supplémentaires – les deux blocs offshore (F12 et F13) auraient une capacité de production de 200 000 bpj.

Avec des réserves pétrolières avérées de 2,5 milliards de barils, le Gabon fait partie des producteurs d’hydrocarbures les mieux établis du Golfe de Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here