BMCE Bank Of Africa franchit le premier palier de son augmentation de capital

0

BMCE Bank Of Africa a réussit la première phase de son opération d’augmentation de capital, rendue nécessaire suite à l’implémentation de la “capitalivore” norme IFRS 9.

Ainsi du 9 au 31 juillet, la Banque contrôlée par la holding Finance.com de l’homme d’affaires Othman Benjelloun a réalisé une augmentation de capital par conversion optionnelle de dividendes et par souscription en numéraire. Deux opérations jumelées qui ont sollicité le portefeuille des actionnaires. Ainsi, plus de 5 540 044 actions ont été souscrites au prix unitaire de 180 dirhams.

La conversion de dividendes d’une valeur de 730 millions de dirhams a vu pour sa part la création de 4 083 101 nouvelles actions. Au terme de ces deux opérations, le capital de la banque atteint 1,89 milliard de dirhams . Une deuxième phase devra concerner l’entrée du britannique Commonwealth Development Group, CDC Group, (alter ego de l’Agence Française de Développement, engagé par ailleurs dans la reprise de quelques filiales d’un groupe français en Afrique) pour 2 milliards de dirhams (200 millions de dollars) dans le capital de la banque panafricaine. Au finish, BMCE Bank Of Africa aura porté ses fonds propres à 4 milliards de dirhams sous l’oeil vigilant de Bank Al Maghrib.

Au terme de ces opérations complexes, la banque marocaine aura plus que jamais à coeur d’améliorer son efficacité opérationnelle et, surtout, ses performances commerciales et financières pour pouvoir rétribuer ses actionnaires à la hauteur de leur mise. Or, la dégradation des indicateurs relevés en Côte d’Ivoire et les déboires de la filiale camerounaise montrent à tout le moins que ce n’est pas une sinécure.

La Banque qui consolidera son réseau dès le mois de septembre sous une même enseigne (BMCE Bank Of Africa) aura besoin, sur le plan opérationnel, de dégager des synergies entre plusieurs filiales indépendantes les unes des autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here