Controverse sur les statistiques: la CEA soutient le Rwanda

0

Après la réaction ferme du président Paul Kagamé (vidéo), c’est au tour de la Commission Economique Africaine d’apporter son soutien à Kigali suite à un article de Financial Times estimant que les statistiques du Rwanda sur la pauvreté ont été biaisés entre 2011 et 2014.

Dans une note du 22 août 2019, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, par l’intermédiaire de son Centre africain pour les statistiques, estime que le Rwanda a réalisé “d’énormes progrès” dans la production et la diffusion de statistiques, telles que les tableaux de l’offre et de l’utilisation, afin de valider les estimations du PIB.

“Au fil des ans, nous avons assisté aux efforts constants du Rwanda pour développer et renforcer son système statistique et améliorer la qualité des statistiques officielles. À l’aide de principes et de recommandations internationaux, le pays a formulé la stratégie nationale de développement de la statistique pour la période 2014-2015-2018 / 19 dans le but d’améliorer les données et les statistiques. . Il a également collaboré avec des partenaires de développement, notamment notre Centre africain de statistique, afin de renforcer en permanence les capacités techniques de son personnel”, explique la CEA.

La Commission africaine estime normal l’évolution de la méthodologie de calcul de certains indicateurs. “Face à la demande croissante de statistiques, en particulier à l’ère des objectifs de développement durable, les bureaux de statistique nationaux devront en faire plus pour revoir en permanence les méthodologies, notamment pour identifier de nouvelles sources de données pour les domaines dans lesquels des données critiques risquent de faire défaut”.

La mesure et la compilation du PIB sont une entreprise complexe, impliquant l’utilisation de différentes sources de données, y compris des données d’enquêtes sur les dépenses des ménages pour mesurer la consommation des ménages et les estimations de la pauvreté. Les données d’enquêtes auprès des ménages sont complétées et / ou corrigées par des données de base supplémentaires afin d’obtenir la consommation finale complète des ménages en tant qu’intrant du PIB. Le Rwanda utilise la méthodologie internationale (standard) décrite dans le SCN 2008 à cette fin.

La CEA dit être résolue à continuer d’aider les États membres à améliorer et à respecter les normes et standards statistiques internationalement acceptés, y compris en examinant la robustesse du système statistique afin de continuer à produire des statistiques fiables, de qualité et en temps voulu, conformes aux Principes fondamentaux de la statistique officielle de l’ONU. Stratégie pour l’harmonisation des statistiques en Afrique et la Charte africaine de la statistique. “Nous nous félicitons des discussions objectives qui appuient davantage le renforcement du système statistique rwandais”, conclue la CEA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here