Sénégal : L’activité industrielle se bonifie de 4,8% en mai 2019

0

Après une chute de 4,7% enregistrée au mois d’avril 2019, l’activité industrielle du Sénégal s’est bonifiée de 4,8% au mois de mai 2019, selon l’Indice harmonisé de la production industrielle (IHPI) de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

« Cette performance est principalement imputable à une bonne tenue de l’activité des industries mécaniques, extractives, du papier et du carton, chimiques, de production d’énergie et des matériaux de construction », explique l’ANSD.

La production des industries mécaniques a ainsi haussé de 88,7% comparée au mois précédent du fait d’ une intensification de l’activité de production sidérurgique et de fabrication des autres ouvrages en métaux (plus 39,3%).

Quant à l’activité de production des industries extractives, elle s’est accrue de 36,0%. Selon l’ANSD, ce relèvement est principalement imputable à une hausse de l’activité d’extraction de phosphate (plus 66,7%) et de production de sel et de natron (plus 8,1%). Il est, néanmoins, atténué par un repli de l’activité d’extraction de pierre, de sables et d’argiles (moins 4,9%).

Au niveau des industries du papier et du carton, une hausse de 31,0% de l’activité est relevée. Cette évolution est notamment liée à une croissance de l’activité de fabrication de sacs en papier sur la période sous revue.

Pour sa part, l’activité de production des industries chimiques s’est rehaussée de 11,1% comparée au mois précédent. Cette progression est essentiellement attribuable à un bon comportement de l’activité du raffinage pétrolier (plus 43,1%), de fabrication de produits chimiques de base (plus 31,2%) et de produits en matières plastiques (plus 8,3%). Elle est néanmoins amoindrie par un déclin de l’activité de fabrication de produits pharmaceutiques (moins 87,3%), de savons, détergents et produits d’entretien (moins 9,7%) et de peinture et vernis (moins 3,3%).

La même tendance haussière a caractérisé l’activité des industries de production d’énergie (plus 10,8%) à cause de la bonne tenue des activités de production et distribution d’électricité (plus 13,9%) et de captage, traitement et distribution d’eau (plus 6,2%).

Du fait d’une amélioration de la production de ciment, l’activité de production des industries des matériaux de construction s’est relevée de 5,6% en mai 2019.

Cependant l’accroissement d’ensemble de la production industrielle  est, toutefois, amoindri par une baisse de 9,6% de l’activité de production des industries alimentaires. « Cette baisse est relativement imputable à une contreperformance notée dans les activités de transformation et conservation de fruits et légumes (moins 76,6%), de fabrication de corps gras (moins 56,7%), de transformation et conservation de poissons, crustacées et mollusques (moins 19,8%), fabrication de sucre (moins 13,6%) et de produits à base de tabac (moins 7,0%). Ce repli est, toutefois, jugulé par un accroissement de l’activité de fabrication de produits alimentaires à base de céréales (plus 26,2%), de condiments et assaisonnements (plus 23,8%) et du travail de grains, fabrication d’aliments pour animaux (plus 17,1%).

Par ailleurs, il est noté un arrêt de production des industries textiles et du cuir sur la période sous revue. L’ANSD signale aussi une stabilité en mai 2019 de l’activité de la production des autres industries manufacturières amorcée depuis le mois de mars 2018.

En référence au mois de mai 2018, l’activité industrielle au Sénégal a enregistré une hausse de 5,1%. La production totale au cours des cinq premiers mois de 2019 a également progressé de 1,7%, comparée à celle de la période correspondante de l’année 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here