Le Benin gagne la confiance des investisseurs

0

Les assureurs, réassureurs et courtiers du plus grand marché de l’assurance au monde, basé à Londres, Lloyd’s of London se réuniront à partir de ce mercredi 4 juillet à Cotonou pour les assemblées générales de l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (Aca).

Une rencontre de deux jours, signe de l’intérêt accordé au Benin qui affiche pour l’année 2018, un PIB en croissance de 6,7%. Les investissements étrangers ont aussi suivi cette tendance haussière.

Pendant la même année, le Benin a contracté de nouveaux emprunts commerciaux en structurant sa demande d’emprunt appuyée par l’assurance ATI afin de couvrir son risque souverain.

L’Aca est la seule institution multilatérale africaine à proposer des solutions de garantie des investissements et de couverture de risque de crédit en Afrique. Au cours des 18 derniers mois, l’agence a garanti près de 1,2 milliard de dollars US au Bénin,  afin de réduire le coût du risque des financements extérieurs. Le marché de l’assurance-crédit de la Lloyd’s of London couvre environ 25% de l’assurance mondiale des risques liés aux investissements, dont l’Afrique représente une part croissante.

«Le Bénin est un pays phare en Afrique, prouvant que le risque africain peut être monnayable pour les investisseurs mondiaux, même ceux qui auparavant étaient incapables d’investir dans des marchés de qualité inférieure à l’investissement. Le nombre d’investisseurs participant à cette réunion est la preuve que le Bénin élève la barre des autres pays africains et indique qu’une Afrique exempte de risques peut potentiellement passer à un niveau supérieur en attirant des investissements à long terme avec des pays se situant au niveau moyen statut de revenu» a déclaré John Lentaigne, PDG par intérim de l’Aca.

L’Aca s’est, au cours des 10 dernières années, associée à la Lloyd’s et à d’autres assureurs-créditprivés afin de réduire les risques pour l’Afrique et de lever l’un des principaux obstacles aux investissements sur le continent.
A noter que la rencontre qui pendra fin le 5 juillet enregistrera la présence de grandes banques telles que Mitsubishi Ufj Financial group (Mufg, la première banque du Japon), l’allemande Deutsche Bank et Sumitomo Mitsui Banking Corporation (Smbc, Japon).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here