La BAD évalue ses projets au Cameroun

0

L’institution financière continentale est revenue sur les liens de coopération avec le Cameroun au cours de la 44ème revue trimestrielle, ce qui a permis d’évaluer les projets de développement.

Par Achille Mbog Pibasso

Le Cameroun et la Banque africaine de développement ont évalué leur coopération le 26 avril 2019 à Ebolowa dans le Sud dont l’objectif selon la BAD vise l’amélioration de la performance des projets, et la densification du portefeuille en vue d’un partenariat fructueux et plus efficace dans l’atteinte des objectifs de développement.

Les travaux de cette 44ème revue trimestrielle ont permis de constater que le nombre d’opérations approuvées pour le Cameroun entre mai 2018 et avril 2019 est passé de 23 à 33, pour un engagement de 1 902 milliards de FCFA, contre une valeur de 1 121 milliards de FCFA en mai 2018. Grâce au Document stratégique pour la croissance et l’emploi (DSCE) au Cameroun, les secteurs de la gouvernance, de l’énergie et des transports ont connu les augmentations les plus significatives.

L’institution continentale qui s’est félicité des améliorations apportées par le gouvernement dans l’exécution des projets, n’en a pas moins déploré de nombreux manquements dans leur processus d’implémentation. Un manque d’efficacité dont des conséquences ont un impact sur la vie des citoyens. A titre d’illustration a déploré la BAD, «entre l’approbation et le premier décaissement, il faut 16,76 mois au Cameroun, alors que le standard entre ces deux étapes est de 6 mois. Les causes évoquées sont la faiblesse de la qualité à l’entrée, notamment de la maturation des projets, les lenteurs dans les passations des marchés, dans le déblocage des fonds de contrepartie  et quelques fois, la faible qualité des demandes de paiements». En plus des projets internes, la BAD intervient dans le financement de nombreux projets de développement entres autres, le financement de la route Cameroun-Congo,  la construction du pont sur le Ntem qui permet la jonction entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale, le projet dorsale à fibre optique et le câble sous-marin mis en eau à Kribi, sans oublier le projet de construction du pont sur le fleuve Logone pour relier le Cameroun au Tchad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here