Rwanda : ouverture de l’African Business & Social Responsibility Forum

0
Stéphane Moudouté-Bell

Par Nephthali Messanh Ledy, Envoyé spécial à Kigali

La troisième édition de l’African Business & Social Responsibility Forum s’est ouverte ce mercredi à Kigali, dans la capitale rwandaise. Elle est placée sous le thème « Education, Emploi et Engagement Sociétal : Quels modèles pour une croissance durable et inclusive ? », et prend fin jeudi. C’est la première édition qui a lieu en dehors des frontières mauriciennes.

« La révolution digitale engendre la disparition de certains métiers et en fait émerger de nouveaux autres », a rappelé Stéphane Moudouté-Bell, le commissaire général de l’évènement dans mot introductif. Dans ce contexte, s’est-il interrogé, « comment les entreprises peuvent-elles contribuer à mieux gérer ces innovations dans le système éducatif, comment anticiper la formation de jeunes africains pour les métiers à venir dont les contours ne sont pas encore connus, comment remettre le capital humain au cœur des investissement, et enfin, quels leviers actionner afin de pouvoir élargir la surface de création d’emploi critique sur le marché du travail ? »

A travers notre politique de responsabilité sociale des entreprises, estime-t-il, les entreprises africaines ont la capacité d’apporter des faisceaux de réponses efficientes à ces problématiques afin de répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux auxquels fait face le continent.

« Durant donc deux jours ici à Kigali, nous vous proposons de réfléchir ensemble sur ces deux thèmes majeures pour notre continent, que sont l’éducation et l’emploi », a-t-il lancé à l’endroit des participants. Les propositions qui sortiront de ces assises devront ainsi faire « office de sources d’inspiration pour une croissance durable et inclusives ».

Quid du leadership rwandais

Selon Ameenah Gurib-Fakim, la 6ème présidente de la République de Maurice, ce forum donne une grande opportunité de réfléchir sur certains défis clairs auxquels l’Afrique se heurte. « Mais cette conférence de cette année se focalise sur un facteur clé, l’éducation, et par extension, la création des emplois pour les jeunesses africaines ».

« Je suis fière de voir le leadership africain en action. Depuis les évènements tragiques de 1994, nous avons tous été témoins du progrès que le Rwanda a réalisé. Ce pays a émergé comme un phénix et est devenu l’une des économies les plus compétitives du continent », a-t-elle souligné. « Le leadership de ce pays est compris. Il a capitalisé sur ses atouts principaux qu’est sa population, particulièrement les femmes qui ont pris de la place importante dans le leadership », a indiqué l’invité de marque de cette édition de l’African Business & Social Responsibility Forum.

Récompenser les entreprises africaines les plus innovantes en matière de développement durable

Ce forum est organisé par le cabinet Latitude Monde et la Fondation Ameenah Gurib-Fakim. Son objectif est de démontrer et de promouvoir l’importance de la RSE pour les entreprises, d’inspirer les entreprises en matière de “best practices” sociétales, de susciter des partenariats pour des actions sociétales pérennes, de créer des opportunités de financement liées à la promotion de la RSE, de récompenser les entreprises africaines les plus innovantes en matière de développement durable et d’encourager les PME et start-up africaines à devenir des champions en RSE.

Outre Ameenah Gurib-Fakim et Stéphane Moudouté-Bell, le forum enregistre la présence d’autres personnalités comme Didier Acouetey du groupe AfricSearch, Clare Akamanzi de Rwanda Development Board (RDB), Ghada Khalifa de Microsoft Philanthropies, Alioune Gueye du groupe Afrique Challenge, et Tijani Najeh de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here