Mali : le déficit de la balance des paiements établi à plus de 100 milliards de FCFA en 2017

0

Selon les données publiées le 21 février 2019 par la direction nationale malienne de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur les comptes extérieurs du pays au titre de l’année 2017, le déficit de la balance des paiements s’est contracté, en s’établissant à 101,5 milliards de Fcfa, contre 317,8 milliards en 2016.

Les exportations se chiffrent à 1 686 milliards de FCFA, soit une hausse de 0,6%. Elles concernent notamment l’or à 69,7% de part (1 175 milliards), le coton, 13,3% (223 milliards) contre 6,5% pour le cheptel (108 milliards), 2,6% pour l’engrais et 0,4% pour les mangues. Elles sont réparties à 61,9% à l’Afrique, 11,2% pour l’UEMOA, 23,2% pour l’Europe et à 14,5% pour l’Asie.

Estimées à 2 095,4 milliards (+ 3,8%), les importations proviennent de l’Afrique à 46,3%, de l’Europe à 25,9% et de l’Asie à 21,5%.

Par ailleurs, le déficit courant serait de 7,9% du PIB en 2017, contre 7,2% l’année précédente. Les envois de fonds reçus des travailleurs migrants sont estimés, quant à eux, à 422,8 milliards, et se répartissent à 26,4% de l’UEMOA, 46,4% de la zone euro et à 27,2 % du reste du monde. Aussi, l’aide budgétaire mobilisée serait à hauteur de 48,6 milliards.

En ce qui concerne les investissements directs, ils s’établissent à 318 milliards. «Cette amélioration est due en grande partie à l’ouverture de nouvelles mines, nécessitant des investissements importants», a déclaré Konzo Traoré, le directeur national de la BCEAO.

Selon M. Traoré, chaque année, il y a un accroissement des importations de produits pétroliers du Mali, qui se traduit par un creusement du déficit commercial. Les importations de ces produits sont estimées à 572 milliards de Fcfa, soit 27,3% des importations totales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here