Vers un accord entre Eximbank of China et l’Egypte pour le financement d’une station de transfert d’énergie par pompage

0
Cette station de transfert d’énergie par pompage sera la première centrale électrique du Moyen-Orient à produire de l’électricité à partir de stations d’approvisionnement en eau, en utilisant le pompage et le stockage.

L’Egyptian Electricity Holding Company (EEHC) va bientôt conclure un accord avec Eximbank of China, la Banque d’import-export de Chine pour le financement des travaux de la station de transfert d’énergie par pompage de 2 400 MW avec un prêt de 2,6 milliards USD.

Selon la presse locale qui rapporte l’information ce lundi, les négociations sont en cours avec la banque chinoise sur les modalités du prêt, notamment le taux d’intérêt et la période de remboursement. Elles devront prendre fin dès mars prochain avant l’annonce officielle.

En rappel, c’est Sinohydro, l’entreprise publique chinoise d’ingénierie et de construction d’hydroélectricité qui sera chargée de réaliser la centrale pour produire de l’électricité dans la région du mont Ataka, dans le nord-est de l’Égypte. Ceci, dans le cadre du programme EPC + Finance.

Ce projet viendra appuyer ceux du ministère de tutelle consistant à diversifier les sources d’énergie dans le pays et permettra également de répondre à la demande croissante en électricité de la région, dans la mesure où l’Egypte pourra ainsi bénéficier de l’énergie produite à partir de nouvelles sources renouvelables et stocker cette énergie afin de l’utiliser le moment voulu.

Par ailleurs, cette station de transfert d’énergie par pompage sera la première centrale électrique du Moyen-Orient à produire de l’électricité à partir de stations d’approvisionnement en eau, en utilisant le pompage et le stockage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here