Guinée Équatoriale -Turquie : une diplomatie politique en gestation

0

D’ordinaire, ce sont les diplomates ou les ministres du commerce qui ouvrent l’ère des relations bilatérales entre un État Africain et la Turquie. Mais le président équato-guinéen Obiang Nguema fait le choix du rapprochement politique entre son parti le PDGE et le parti au pouvoir en Turquie, AKP.

En effet, depuis le 4 février 2019, une délégation du Parti démocratique de Guinée Équatoriale (PDGE) conduite par son secrétaire général Jeronimo Ossa Ossa séjourne dans la capitale turque. Elle a eu des échanges dits fructueux avec les responsables du Parti de la justice et du développement (AKP ) du président Recep Tayyip Erdoğan.

Selon le secrétaire général du PDGE, cette visite entre dans le cadre du renforcement des liens d’amitiés entre les deux dirigeants (Obiang Nguema et Erdogan) en vue de créer une dynamique politique nouvelle afin d’avoir des positions communes dans les grands débats internationaux. Les deux partis politiques au pouvoir dans les deux pays nourrissant l’espoir de consolider un axe politique, économique et diplomatique fort dans les relations bilatérales et multinationales. 

Selon nos sources, des visites conjointes entre les deux chefs d’Etat sont programmés dans les mois avenirs. L’axe Ankara -Malabo se bâtit ainsi sous les fonds baptismaux des partis politiques qui gèrent le pouvoir dans les deux États. Une originalité de rapprochement dans la vision des dirigeants des deux pays car Ankara a besoin des ressources pétrolières et gazières de l’émirat du Golf de Guinée qui, à son tour, a besoin dans le cadre de la diversification de son économie de l’expertise de la Turquie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here