2019, le mauvais signal des indices américains

0

Le Dow Jones et Standard & Poor’s 500 ont vécu leur pire mois de décembre depuis 1931. Sur l’ensemble de l’année 2018, les deux indices phares américains accusent leur recul le plus marqué sur dix ans.

Le mois de décembre se solde par un repli de 9,18% pour le S&P-500, sa plus forte baisse mensuelle depuis février 2009. Le Dow Jones a quant à lui cédé 8,66% sur le mois et le Nasdaq 9,48%. Sur l’ensemble de l’année, le S&P accuse un recul de 6,24% tandis que le Dow Jones abandonne 5,63% et le Nasdaq 3,88%, leur plus forte baisse depuis 2008.

Ces pertes ont été concentrées sur les trois derniers mois de l’année avec la conjonction des tensions commerciales sino-américaines, la remontée des taux d’intérêt, le ralentissement de la croissance des profits des entreprises et, entre autres, les conséquences du Brexit. Le S&P a perdu 13,97% au quatrième trimestre, le Dow 11,83% et le Nasdaq 17,54%. Toutefois, le repli de Wall Street en 2018 reste inférieur à celui de l’indice mondial MSCI, qui a perdu 11,1% en un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here