20 ans de l’APSGI : les métiers des SGI passés à la loupe…

0
Les SGI ont pris une part active aux ateliers de réflexion autour les défis des métiers du secteur .

En marge de la célébration de ses 20 ans, l’Association professionnelle des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation de la zone UEMOA (APSGI) a mené la réflexion autour des problématiques de ses métiers. Des ateliers animés par des experts ont ainsi planché sur les enjeux de 4 corps de métiers, l’objectif étant de renforcer les performances des sociétés membres et répondre aux défis du secteur.

En 20 ans d’activité, l’Association professionnelle des SGI de la zone UEMOA a parcouru du chemin. Il aura fallu en effet sensibiliser et vulgariser la culture boursière auprès des acteurs économiques à un moment où la BRVM faisait ses premiers pas.

Mais l’heure du bilan, si les sociétés membres peuvent se vanter d’avoir pu mobiliser plus de 8 500 milliards FCFA de ressources sur la période, les défis restent encore nombreux pour atteindre le niveau de maturité des marchés des pays développés. Le retournement du marché ces dernières années, l’encadrement de la relève avec l’arrivée de jeunes diplômés, le renforcement de la base des clients, etc. sont autant d’enjeux qui se présentent au secteur.  


L’atelier dédié aux contrôleurs internes des SGI a abordé les problématiques liées à la réglementation.

C’est dans cette optique qu’en marge des festivités des 20 ans de l’association a décidé d’organiser une tribune d’échange d’expérience entre les plus anciens du marché et les jeunes générations. Une une série d’ateliers a été initiée le 14 décembre dernier à Abidjan afin mener la réflexion et partager les expériences autour de 4 lignes métiers : backoffice, négociateur / commercial, contrôleur interne et analyste financier.

Au niveau du Back office, les SGI ont planché sur la question de la conservation des titres du marché monétaire qui ne se font ni au DC/BR, ni dans leurs livres. Il a été également question du transfert des titres aux enfants mineurs ainsi que des problématiques liées aux amortissements des obligations d’Etat.

Les négociateurs et chargés de clientèle se sont retrouvés également dans ce cadre d’échange. La formation des négociateurs et des chargés de clientèle ainsi que l’argumentaire de vente ont été passé au peigne fin. Ainsi, il a été recommandé de renforcer par des sessions de formations régulières les capacités des jeunes traders et chargés de clientèle, d’encourager les échanges d’expérience avec les plus anciens et surtout de mieux profiler la clientèle afin d’adapter les offres et veiller au strict respect de la déontologie du métier.

L’atelier dédié aux contrôleurs internes des SGI a abordé les problématiques liées à la réglementation, aux difficultés rencontrées lors des missions de contrôle au quotidien ainsi que lors de la transmission des reportings au CREPMF.

La rédaction d’une note de recherche ainsi que les méthodes d’analyse ont été au cœur du quatrième atelier. Le contenu d’une note de recherche et les différentes méthodes d’évaluation des entreprises ont fait l’objet de présentation et de débat entre les spécialistes de ce corps de métiers.

Les conclusions de ces réflexions seront partagées entre les sociétés membres et serviront de boussole à l’APSGI dans le cadre de ses activités au cours des prochaines années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here