Afrique du sud : un fonds semi-étatique pour le financement des entreprises technologiques

0
Mildred Oliphant, ministre du travail de l’Afrique du sud

Par Cédric T.

Le gouvernement sud-africain a lancé le Project Development Partnership Fund (PDP), une joint-venture destinée au financement des entreprises technologique pour répondre aux problèmes socio-économiques du pays, en collaboration avec l’organisme de gestion du fonds de pension des fonctionnaires du pays (Public Investment Corporation) et l’Unemployment Insurance Fund (UIF).

Il s’agit d’un fonds qui vise à financer des petites entreprises en démarrage développant des solutions technologiques.  Doté, au départ, d’un montant d’environ 141 millions de dollars, il devra s’atteler sur les PME et start-up orientées dans les secteurs de l’agroalimentaire, des TIC, de l’eau, des infrastructures, du logement, de la fabrication.

Selon Mildred Oliphant, la ministre du travail, « il est prouvé que le secteur des petites entreprises est la colonne vertébrale de toute économie et contribue de manière significative au PIB de tout pays. Les PME représentent un pourcentage considérable de 40% de toutes les entreprises en Afrique du Sud et il a été estimé que d’ici 2030, 90% des emplois seront dans ce secteur ».

Le pays abrite plus de 2,2 millions de PME, dont environ 1,5 million dans le secteur informel, et 43% dans le commerce et l’hébergement, selon l’Agence de développement des petites entreprises de l’Afrique du Sud (SEDA) chargée de mettre  en œuvre la stratégie du gouvernement en la matière. Elles sont le plus souvent victimes de garantie ou acompte trop élevés en cas de demande de crédit bancaire pour leur financement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here