Sénégal: Ouattara, Aziz, Weah et Barrow à l’investiture de Macky Sall

0
Avec cette démonstration de force, Macky Sall fait avancer ses pions vers le fameux "1 tour KO".

Donné gagnant dès le premier tour des présidentielles de février 2019 par certains observateurs, le président Macky Sall s’est livré à une démonstration de force lors de son investiture par l’alliance Benno Bok Yaakar*, le 1er décembre à Diamniadio, à 30 km au Nord de Dakar. Plus de 15 000 militants étaient présents dans l’antre de “Dakar Arena”, un complexe sportif  flambant neuf livré il y a à peine trois mois.  

L’investiture tenue  au lendemain du 26ème  congrès de l’Internationale libérale, a vu la présence des présidents Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Adama Barrow de Gambie, Mohamed Abdel Aziz de Mauritanie et George Weah du Libéria.  Egalement présents, le premier ministre bissau guinéen, Aristide Gomes, les opposants  guinéen et malien,  Cellou Dalein Diallo et Soumaila Cissé,  des délégations représentant le Parti communiste chinois et ses 89 millions de membres ainsi que  l’AKP du président Erdogan de Turquie.

La présence étrangère à l’investiture présidentielle a été diversement appréciée par la presse sénégalaise. Ce qui n’en réduit pas moins sa  portée symbolique.   Qualifiée de prestation de serment avant l’heure par les commentateurs,  cette investiture  marque, à bien des égards, une démonstration du leadership régional  pour le candidat Macky Sall.  

 

Dans son discours d’investiture, le président sénégalais a mis en avant son bilan, affirmant avoir créé 500 000 emplois. Du bilan économique, il en sera certainement questions lors des  présidentielles de février prochain où, en l’absence de certains leaders politiques, disqualifiés par la Justice, un certain Ousmane Sonko, candidat déclaré,  est entrain de s’affirmer en challenger. Suffisant pour empêcher à Macky Sall de rééditer le fameux “1 tour KO” popularisé par un certain Alpha Condé, grand absent de  Dakar ? 


L’alliance Benno Bok Yaakar, en vigueur depuis 2012,  regroupe la majorité présidentielle et, principalement, l’APR du président Macky Sall, l’AFP du président de l’assemblée nationale, Moustapha Niasse et le PS de Tanor Dieng, président du Haut Conseil des collectivités territoriales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here